Accueil » Comment TESTER SON IDÉE De Business ?

Comment TESTER SON IDÉE De Business ?

tester son idée du business

Vous ĂȘtes arrivĂ©s au moment fatidique de tester son idĂ©e de business pour la confronter Ă  la rĂ©alitĂ©. Cet instant oĂč vous avez besoin de prĂ©senter un produit ou un service avec l’objectif de satisfaire les attentes de vos clients. Vous avez travaillĂ© Ă  dĂ©crire votre idĂ©e Ă  destination de vos clients potentiels. Vous avez conscience que vous allez peut-ĂȘtre devoir adapter votre idĂ©e aux attentes de votre marchĂ©. Vous pouvez vous rendre compte qu’en pratique, pour des porteurs de projet tester son idĂ©e de business ou le test d’une activitĂ© n’est pas si simple


A lire aussi ✅ cet article pour trouver le projet qui vous passionne en 2 mĂ©thodes et entreprendre malgrĂ© les obstacles et devenir inarrĂȘtable “2 façons de trouver le projet qui vous passionne“

La peur du rejet est un frein pour tester son idée de business

NĂ©anmoins, un danger vous guette et vous devez rester sur vos gardes. Votre idĂ©e peut devenir votre prĂ©cieux comme pour “Smeagol” avec l’anneau dans “le seigneur des anneaux“, l’oeuvre britannique de J.R.R Tolkien. Votre idĂ©e est tellement prĂ©cieuse Ă  vos yeux que vous cherchez Ă  la protĂ©ger des potentielles convoitises que vous imaginez de monde extĂ©rieur.

Votre idĂ©e parait tellement gĂ©niale que vous pouvez en avoir presque peur de la tester. L’angoisse de dĂ©couvrir que “NON“, elle n’est pas du tout gĂ©niale est bien prĂ©sente. Prendre le risque de se rendre compte que son idĂ©e est nulle a tendance Ă  rendre les entrepreneurs trop lents pour se lancer.

Les meilleurs gaspilleront que quelques semaines alors que pour d’autres, ils perdront des mois voire mĂȘme des annĂ©es avant de trouver finalement une excuse comme la recherche d’une “stratĂ©gie parfaite“.

A cela s’ajoute le fait d’idĂ©aliser pour de mauvaises raisons les entrepreneurs qui ont rĂ©ussi. Il est facile de se dire que Steve Jobs avait rĂ©ussi Ă  conquĂ©rir son marchĂ© grĂące Ă  la simple force de sa volontĂ©.

tester son idée pour surfer sur la vague

En vrai, c’est qu’il a Ă©tĂ© simplement capable de surfer sur la vague qu’il Ă  su percevoir avant tout le monde. On dit souvent d’un entrepreneur qu’il est crĂ©atif parce qu’il a pleins d’idĂ©es. Il est capable de repĂ©rer pleins d’opportunitĂ©s parce qu’il sait comprendre un marchĂ© et sait faire preuve d’écoute.

La crĂ©ativitĂ© fait partie du processus oĂč vous pouvez avec peu de ressources tester vos idĂ©es

L’idĂ©e que l’entrepreneur doit avoir une foi total et absolu, dĂšs le dĂ©part, dans son idĂ©e est tout bonnement un mythe. Comme dans une partie de poker, il est difficile de surestimer vos chances de gagner. Il ne faut pas trop gaspiller, ni de votre temps, ni de votre argent, sur votre idĂ©e avant de tester une idĂ©e/produit. c’est comme faire tapis avec une simple paire de cartes dans une partie de poker. Beaucoup d’idĂ©es, au dĂ©part gĂ©niales, ont fini dans le “cimetiĂšre des business“.

Vous devez surement vous demandez : Est-ce que des personnes sont prĂȘtes Ă  acheter mon produit ou mon service ? La rĂ©ponse Ă  cette question ne se rĂ©vĂ©lera que le jour oĂč des personnes auront dĂ©cider de l’acheter ou NON. Le meilleur moyen pour vous de tester son idĂ©e.

De nombreuses personnes peuvent suivre ce mode opératoire :

  1. Ils crĂ©ent pendant des mois Ă  l’abri des regards une formation
  2. Ils lancent sans audience leur formation
  3. Ils finissent par désespérément tenter de générer du trafic

2 inconvénients dans cette démarche :

  • Le premier inconvĂ©nient dans cette dĂ©marche est d’avoir rĂ©aliser une formation en Ă©tant coupĂ© de ses acheteurs potentiels sans savoir si vous allez rĂ©ellement aider quelqu’un.
  • Le second inconvĂ©nient dans cette façon de procĂ©der est d’avoir pris plusieurs mois, avant de finir par vous rendre compte que :
    • Vous avez perdu “6 mois” a crĂ©er une formation
    • Vous avez encore perdu “6 mois” a essayer de la vendre

Au final, vous avez perdu 1 an pour vous rendre compte que votre idée de départ ne rencontre pas son marché !

Un autre risque talonne votre esprit, celui de la peur de l’échec. C’est un aspect Ă©motionnel assez commun pour la simple et bonne raison que personne n’aime Ă©chouer. Un Ă©tat qui peut ĂȘtre renforcĂ© par une accumulation de plusieurs idĂ©es de business qui ont toutes Ă©chouĂ©.

Cette peur de l’échec est un signal de votre cerveau qui remonte Ă  la prĂ©histoire et qui dit : “Attention, si tu Ă©choues, tu seras rejetĂ© par la tribu jusqu’à la fin de tes jours“. Alors qu’en toute logique, vous avez tout Ă  y gagner et rien Ă  perdre.

Dans la pratique, le premier pas est toujours le plus difficile. L’association et les raccourcis sont souvent les mĂȘmes “Rejet social = isolement = danger de mort“.

Parmi les peurs, il existe aussi les peurs entrepreneuriales qui vont vous paralyser. Pou réussir à y faire face, vous pouvez vous aider de la réponse aux questions suivantes :

  • Allez-vous ĂȘtre ridiculisĂ©s par votre famille et vos amis ?
  • Allez-vous ĂȘtre tellement déçu que votre idĂ©e n’intĂ©resse personne ?
  • Allez-vous tout perdre pour finir par vous retrouver totalement nue Ă  la rue ?

La rĂ©ponse devrait ĂȘtre NON.

Trouver son idée de business en fabricant un prototype

Malheureusement, mĂȘme si vous avez identifiĂ© et validĂ© les besoins de vos clients potentiels dans votre dĂ©marche de trouver “son idĂ©e de business“, ça ne suffira sans doute pas !

Tester une idĂ©e d’entreprise comporte sa part de chance. MĂȘme si vous pouvez vĂ©rifier certaines informations depuis internet, vous devez tout de mĂȘme vĂ©rifier vos hypothĂšses par la pratique. Imaginez-vous dans une partie de poker, vous ne pouvez jamais ĂȘtre sur Ă  100% d’avoir les meilleurs cartes en main avant que le tour ne soit terminĂ©. Vous devez donc jouer, selon votre expĂ©rience avec les informations dont vous disposez.

Pour tester efficacement votre idĂ©e, vous allez essayer, tel un explorateur, de vendre un prototype fabriquĂ© avec 3 bouts de ficelles pour vous Ă©conomiser des mois de travail inutiles. De la mĂȘme façon, vous ne devez pas avoir Ă  dĂ©penser beaucoup d’argent avant de vous lancer. DĂ©marrez avec des outils pas chers ou gratuits. Comme pour une Ă©tude de marchĂ©, dĂšs que votre idĂ©e sera prouvĂ©e, vous pourrez investir et vous professionnaliser.

tester son idée de business à l'aide d'un prototype

Le modĂšle du prototype qui repose sur la vente d’un produit a Ă©tĂ© popularisĂ© par les plateforme de lancement participatif (Kickstarter, Ululle, etc
). Au delĂ  de donner de l’argent Ă  ces plateformes pour “financer un projet“, c’est davantage pour prĂ©-acheter un produit Ă  prix rĂ©duit.

Le modĂšle du prototype chez les plateforme participatives :

  • Du cotĂ© du client, il est gratifiant pour lui d’accĂ©der Ă  un produit avant tout le monde et Ă  prix rĂ©duit.
  • Du cotĂ© de l’entrepreneur, il peut rapidement valider son idĂ©e avec moins d’investissement sur son produit.

Le modĂšle de prĂ©vente a Ă©tĂ© perfectionnĂ© par l’industrie du jeux vidĂ©o :

  • Du cotĂ© des joueurs, peuvent payer un tarif rĂ©duit, un jeu jouable mais toujours en cours de dĂ©veloppement. Il est gratifiant de voir leur jeu vidĂ©o Ă©voluer en fonction de leurs et se sentir Ă©coutĂ©.
  • Du cotĂ© des dĂ©veloppeurs, obtiennent au fur et Ă  mesure des retours des joueurs et peuvent savoir plus rapidement si un jeu peut rĂ©pondre Ă  une demande.

Le client n’est plus un simple consommateur mais une piĂšce maĂźtresse du processus crĂ©atif

Au lieu de gĂ©nĂ©rer un pic d’excitation, le jour de l’achat, le client sera au fil du temps et rĂ©guliĂšrement investi Ă©motionnellement par les nouveautĂ©s et vous allez multiplier les contacts

En s’inspirant de ces modĂšles, votre lancement va se dĂ©rouler en 2 phases :

  1. Vous allez commencer par trouver une audience (partie la plus difficile)
  2. Vous allez créer une formation (partie la plus facile)

Pour faire votre formation, vous allez collaborer avec un petit nombre de vos clients. Mais pas avec n’import qui, ceux qui vous ont montrĂ© leur enthousiasme avec leur paiement.

Vous avez 3 avantages de procéder de cette maniÚre :

  • Vous allez Ă©viter de perdre des mois Ă  crĂ©er votre formation.
  • Votre produit sera meilleure car il rĂ©pondra mieux au besoin du client.
  • Vous conserverez votre motivation car vous saurez que des clients l’attendront impatiemment.

3 motivations vont conduire un client potentiel Ă  acheter votre formation :

  1. Votre produit est LA solution Ă  son problĂšme DUR (Douloureux, Urgent et Reconnu). Il sera prĂȘt Ă  attendre sa sortie.
  2. Votre client vous apprécie et pourra vous soutenir.
  3. Votre client est une sorte de “early adopter” qui a accĂšs au crĂ©ateur de la formation et pourra en bĂ©nĂ©ficier Ă  meilleur prix avant tout le monde.

En ce qui concerne votre stratégie et le temps que vous consacrez à votre projet, vous pouvez utiliser 2 approches qui ne se valent pas pour trouver votre réussite :

  • PremiĂšre approche : Travailler six mois sur un projet qui aurait pu ĂȘtre lancĂ© en 3 mois ne va pas doubler vos chances de rĂ©ussite
  • Seconde approche : En revanche, si vous enchaĂźnez 2 projets de 3 mois, cela peut doubler vos chances de rĂ©ussite pour l’un des deux projet fonctionne.

Que vous soyez un micro-entrepreneur ou autre, Ă  force d’ĂȘtre dans cette dĂ©marche de tester son idĂ©e d’activitĂ©, vous serez dĂ©sensibilisĂ©s Ă  l’échec. Bien sur, rassurez-vous, la peur de l’échec est une rĂ©action humaine, tout Ă  fait normale. En rĂ©alitĂ©, elle ne disparaĂźt jamais totalement mais ses effets s’estompent avec le temps.

Trouver son idĂ©e de business, c’est la vendre

La meilleure façon que vous avez pour savoir si votre idĂ©e va marcher est d’essayer de convaincre une personne d’acheter votre produit ou service. C’est une façon de tester efficacement votre idĂ©e. A l’issue pour trouver son idĂ©e de business et savoir qu’elle s’adapte au marchĂ©, il y a 2 possibilitĂ©s :

  • Soit les personnes achĂštent et bravo, votre idĂ©e fonctionne !
  • Soit personne n’achĂšte et vous devez la changer ou tout simplement l’abandonner.

C’est toujours le marchĂ© qui est le seul juge et qui a le dernier mot.

tester son idée de marché, c'est ce dernier qui est seul juge

Au dĂ©part, vous devez rĂ©duire votre idĂ©e Ă  sa version la plus simple. Tester son idĂ©e de business peut ĂȘtre au prĂ©alable le fait de rĂ©pondre Ă  ces 5 questions pour structurer cette idĂ©e et faire la diffĂ©rence :

  1. Est-ce que mon produit résout un vrai problÚme ?
  2. Est-ce que des personnes sont prĂȘtes Ă  payer pour rĂ©soudre ce problĂšme ?
  3. Est-ce que je peux promouvoir mon offre auprĂšs des bonnes personnes ?
  4. Est-ce que je peux créer le produit qui résoudra le problÚme de mon client ?
  5. Est-ce que la taille de mon marché pour atteindre mes objectifs ?

Votre meilleure stratĂ©gie est de vendre un produit avant mĂȘme de l’avoir de l’avoir fabriquer

Vous pouvez effectuer un lancement en 3 Ă©tapes :

  1. Commencez par construire votre audience Ă  l’aide d’une mailing list et attendez d’atteindre 1000 abonnĂ©s avant de proposer votre produit.
  2. Ouvrez vos prĂ©ventes pendant 1 semaine avec un objectif que vous vous serez fixĂ©. Un seuil de vente Ă  partir duquel vous pouvez considĂ©rer que votre idĂ©e est valide. Expliquez Ă  vos premiers clients qu’ils pourront bĂ©nĂ©ficier d’une rĂ©duction de 25% sur le tarif final.
  3. Votre objectif de vente atteint, alors bravo, vous pouvez vous fĂ©liciter et crĂ©er votre formation. Si vous n’avez pas atteint votre objectif alors vous remboursez ceux qui vous ont payĂ©. Vous pouvez annuler votre formation et repartir Ă  partir de la seconde Ă©tape avec une nouvelle idĂ©e.

Le moment de la prévente doit vous permettre de valider votre idée

Bien sur, il y aura quelques potentiels clients qui seront repoussĂ©s par l’indisponibilitĂ© de votre du produit. D’un autre cotĂ©, vous allez bĂ©nĂ©ficier de l’enthousiasme et de la bienveillance de vos clients en prĂ©ventes pour vous aider Ă  valider ou non l’idĂ©e.

C’est toujours mieux si vous donnez des nouvelles de l’avancĂ© de votre projet :

  • Pour un logiciel, les nouveautĂ©s, les amĂ©liorations et l’ajout de fonctionnalitĂ© peuvent ĂȘtre annoncĂ©s chaque mois.
  • Pour une formation en ligne, de nouveaux modules peuvent ĂȘtre ajoutĂ© chaque semaine. Vos clients en prĂ©-vente seront satisfaits de voir le produit s’amĂ©liorer grĂące Ă  leurs contributions.

Certaines personnes pourront trouver la dĂ©marche de vendre un produit comme non Ă©thique voire mĂȘme comme de l’arnaque. Cette objection est lĂ©gitime et pour y rĂ©pondre, vous devez ĂȘtre honnĂȘte avec vos clients :

  1. Annoncez qu’il s’agit d’une prĂ©vente : Le “pourquoi” de votre prĂ©vente est essentiel, c’est Ă  dire :
    • Votre besoin de tester votre idĂ©e
    • Votre besoin de financer sa production
    • Votre besoin d’obtenir des retours clients au fur et Ă  mesure de l’avancement de votre produit
  2. Assurez-vous de la livraison du produit dans les dĂ©lais que vous avez annoncĂ©. Par exemple dans le cas d’une formation de 12 modules, vous pouvez commencer par produire les 2 premiers modules pour dĂ©terminer en combien de temps vous allez pouvoir sortir tous vos modules.
tester son idée de business : montrer les coulisses

Vous comprenez que vous devez ĂȘtre transparent et faites rentrer vos clients dans les coulisses. Vous pouvez questionner vos clients et les rassurer sur la livraison dans les dĂ©lais. Pour mettre toutes les chances de votre cotĂ©, vous pouvez rĂ©pondre Ă  ces 6 questions :

  1. Quel produit va t’il recevoir ?
  2. A quelle date lui sera t’il envoyĂ© ?
  3. OĂč en ĂȘtes-vous dans le projet ?
  4. Est-ce vous avez identifié des obstacles potentiels qui peuvent retarder la livraison ?
  5. Quels sont les bénéfices pour votre client à vous soutenir dans la prévente ?
  6. Que se passera t’il si vous n’obtenez pas assez de ventes ?

Si vous avez peur, répondez aux questions suivantes :

  1. Suite à votre action, quelles conséquences vont se produire selon vous ?
  2. Comment pouvez-vous vous prémunir de ces conséquences ?
  3. Et mĂȘme si le pire se produit, comment pouvez-vous rĂ©parer les dĂ©gĂąts ou demander de l’aide ?

En effectuant cet exercice, vous allez pouvoir dresser une liste de scénarios dans lesquels vous allez pouvoir minimiser les catastrophes. Par exemple, vous pouvez en parallÚle de vote emploi, commencer votre nouveau projet ou prendre une mission en free-lance pour couvrir vos dépenses.

Vous pouvez aussi répondre à ces questions qui ont été posé par Tim Ferris :

  1. Quels seront pour vous les bĂ©nĂ©fices de votre rĂ©ussite mĂȘme partiels ? La rĂ©ponse peut ĂȘtre une montĂ©e en compĂ©tence dans tel ou tel domaine.
  2. Si vous ne faites rien, Ă  quoi ressemblera votre vie dans 1 an ou 3 ans ?

Pour rĂ©sumer, la meilleure façon pour vous de tester son idĂ©e de business est de dĂ©terminer si elle est nulle ou qu’elle a du potentiel :

  • Ne pas avoir peur de l’échec
  • Eviter de gaspiller trop de temps et d’argent grĂące au prototype
  • Tester son idĂ©e de business par la prĂ©vente en bĂ©atifiants des ses avantages pour vous et vos clients

Sur le mĂȘme thĂšme

Pour aller plus loin


Tu peux te procurer le livre en cliquant sur le lien ou l’image ci-dessous et t’abonner Ă  la Newsletter pour ĂȘtre sĂ»r de ne rien louper 😉

Stan Leloup Dans : Votre empire dans un sac Ă  dos [En ligne] Format Livre papier et numĂ©rique disponible sur : < https://amzn.to/3l1Fail >

signature Pierre-Christophe
1 Comments

merci pour ton article,

Il est vrai que tes conseils sont parfois contre intuitifs. Notamment celui de vendre un produit avant de l’avoir crĂ©e mais cela fonctionne et cela Ă©vite de nombreux dĂ©boires.
merci encore
Magali