Accueil » SUIVRE UN PROCESSUS pour BIEN FAIRE son travail !

SUIVRE UN PROCESSUS pour BIEN FAIRE son travail !

Suivre un processus pour avancer

Suivre un processus c’est bien ! Mais bien le faire, c’est mieux ! Savoir construire un processus est primordial pour finir vos tĂąches. Il vous aide aussi Ă  ne pas succomber Ă  toutes les distractions. Vous allez dĂ©couvrir la mĂ©thode Saban oĂč l’excellence dans le monde du sport repose sur la poursuite d’étapes. L’importance d’adopter une attitude d’artisan, de vous faire confiance et de savoir Ă©couter votre petite voix intĂ©rieure.

Cliquez sur “Play” pour l’écouter ou Faites un clic droit ICI, puis cliquez sur “TĂ©lĂ©charger” pour le recevoir sur votre appareil (pour l’écouter sur une tablette ou un smartphone par exemple).

Attention au compromis qui vous empĂȘche de suivre un processus

James Pollard Epsy avant de devenir un des pionniers de la mĂ©tĂ©orologie du XIXĂšme siĂšcle Ă©tait incapable de lire et d’écrire avant ses 18 ans. Epsy assistait Ă  une confĂ©rence du cĂ©lĂšbre orateur Henry Clay. A la fin de son discours, Epsy alla Ă  la rencontre de son idole. Il ne put prononcer les mots pour s’adresser Ă  lui et l’un de ses amis cria Ă  sa place “Il aimerait vous ressembler, mĂȘme s’il ne sait pas lire“. Clay prit un de ses posters oĂč Ă©tait imprimĂ© en gros caractĂšre son nom. Il regarda Epsy tout en pointant du doigt une lettre de son nom et dit “Tu vois ça, mon garçon ? C’est un A, maintenant, tu n’as plus que 25 lettres Ă  apprendre“. Un an plus tard Epsy entrait Ă  l’universitĂ©. Son cadeau Ă©tait d’avoir reçu comme leçon, le processus.

Le processus Ă©quivaut Ă  la maĂźtrise de vos perceptions et de vos actions. En bref, c’est l’ordre. Si vous vous contentez du dĂ©sordre et des distractions alors vous signez votre arrĂȘt de mort. Tout ce qui va vous importer sera de vous laisser distraire.

Toutefois, il est possible de se perdre dans le processus comme lorsque l’on veut laisser la concurrence Ă  la traĂźne avec une idĂ©e rĂ©volutionnaire. Si cela reprĂ©sente trop de travail, vous allez tout repousser parce que vous n’avez pas envie de passer Ă  l’action pour aller ici ou lĂ .

Le compromis est vite arrivé :

  • Combien de fois avez-vous rĂ©alisĂ© que tout changement Ă©tait impossible parce qu’il est trop important ?
  • Combien de personnes sont paralysĂ©es par leurs inspirations ou leurs idĂ©es ?
  • Combien de fois avez-vous fait un compromis parce que vous avez senti que la vraie solution Ă©tait trop ambitieuse car hors de votre portĂ©e ?

Les consĂ©quences sont de ne plus parvenir Ă  avancer, de se distraire et de ne plus jamais progresser. Dans ce contexte, mĂȘme si vous ĂȘtes brillants dans l’exĂ©cution, vous n’arriverez pas Ă  l’endroit oĂč vous voulez aller.

Suivre un processus pour atteindre ses objectifs

L’excellence est la poursuite d’étapes. Une Ă©tape aprĂšs l’autre. Dans le monde du sport, la mĂ©thode Saban dit ceci :

“Faites un pas aprĂšs l’autre et garder un pied dans le prĂ©sent pour ne pas se laisser distraire sur autre chose, ni par le public, par une autre Ă©quipe ou par le panneau de score”

Suivre un processus implique la notion de finir comme pour ses tùches et ses répétitions. Plus précisément, finir la moindre tùche et bien la finir.

Lorsque vous voyez un maĂźtre qui dans sa pratique semble extrĂȘmement difficile, tout en donnant l’impression que c’est facile pour lui, c’est tout simplement le rĂ©sultat d’un processus. Il est tout Ă  fait dĂ©tendu, n’a pas de pression, aucun effort ne transparaĂźt et tous ses gestes sont fluides.

Se retrouver piégé est juste une position mais pas une fatalité

Vous pouvez toujours vous en sortir en Ă©liminant chaque partie de la position par des petites actions dĂ©libĂ©rĂ©es. Cela nĂ©cessite d’essayer et de parfois Ă©chouer pour de nouveau rĂ©essayer.

Les objectifs font partie du processus pour donner un sens Ă  nos actions. En connaissant vos prochaines actions, les obstacles deviennent plus petits et gĂ©rables. A l’inverse, ils deviennent trop importants et impossibles Ă  surmonter. Vos objectifs vous aiderons Ă  dĂ©vier la trajectoire et Ă  revaloriser les Ă©cueils.

processus de marcher

Si vous avez pris l’engagement de suivre un processus et que vous vous laissez distraire ou vous vous intĂ©ressez Ă  autre chose, alors vous risquez d’entendre une petite voix. Parfois dirigiste, elle vous rappellera Ă  l’ordre : “Stop, tu t’inquiĂštes de ce qui se passe ailleurs alors que tu connais ton travail, alors mets toi au travail“.

Écoutez cette voix intĂ©rieure qui vous veut du bien

Comme pour un sportif qui pense à son entrainement et à son prochain match. Ce processus consiste à vous faire penser à ce que vous pouvez faire aujourd’hui, à la tñche qui vous attend.

Que ce soit pour survivre Ă  une Ă©preuve difficile ou atteindre l’apogĂ©e du succĂšs dans votre domaine. L’approche de suivre un processus fonctionne. Si vous faites chacune de vos tĂąches vraiment bien, vous serez apaisĂ©. Pourquoi ? Parce que lorsque vous ĂȘtes sous son emprise, vous ne paniquez pas et vous serez capable de vous attaquer Ă  des tĂąches monstrueuses simplement en les divisant en une sĂ©rie de plus petites tĂąches.

Cette voix vous demande aussi de prendre vos responsabilitĂ©s et de vous approprier les choses. Elle vous pousse Ă  agir. Ainsi, vous avancez pas Ă  pas et vous subordonnez vos forces au processus. MĂȘme si vous en ĂȘtes dĂ©pendant, le fait de suivre un processus remplace votre peur pour vous donner confiance.

NĂ©anmoins, pour certains problĂšmes qui sont plus coriaces que d’autres, il faut savoir prendre son temps et ne pas se prĂ©cipiter. Vous pouvez gĂ©rer tout ce qui se prĂ©sente sous votre nez et traiter le reste par la suite.

Vous allez y arriver !

Prendre l’obstacle comme un fardeau, c’est le prendre dans le mauvais sens

Steve Jobs prĂȘtait une attention toute particuliĂšre Ă  l’intĂ©rieur de ses produits. MĂȘme si le consommateur ne le verrait jamais, il s’assurait qu’ils soient magnifiquement conçus. C’est son pĂšre qui lui avait enseignĂ© Ă  rĂ©flĂ©chir comme un artisan d’art. A chaque difficultĂ© liĂ©e au design, Jobs connaissait l’importance de suivre un processus : respecter l’art de produire un bel objet.

Un artiste, au cours de sa vie, travaille diffĂ©rentes Ɠuvres et reçoit des commandes. Le plus important pour lui est de traiter chacune d’elle comme sa prioritĂ©. Et peu importe que la commande soit la plus rĂ©munĂ©ratrice ou la plus prestigieuse. Il en est de mĂȘme pour vous. Dans la vie, nous sommes amenĂ©s Ă  faire beaucoup de choses, certaines plus prestigieuses que d’autres. DĂ©s lors, vous pouvez leur accorder votre plein potentiel.

processus de création

Pour chaque situation, c’est la vie qui vous pose une question et vos actes deviennent la rĂ©ponse. Notre travail est simplement d’y rĂ©pondre correctement.

La bonne action est dévouée, créative, généreuse et magistrale

C’est une façon de trouver un sens Ă  la vie et de transformer un obstacle en opportunitĂ©. MĂȘme si l’objectif est important, chaque cas individuel l’est aussi. Votre façon de faire les choses constitue votre maniĂšre de pouvoir tout faire.

Bien faire le travail est votre super pouvoir

Quelque soit votre projet, vous devez y répondre de 3 façons :

  • En travaillant dur
  • En aidant les autres de votre mieux
  • En toute honnĂȘtetĂ©

Si vous vous demandez : “Qu’est ce que je suis censĂ© faire maintenant ?” Vous connaissez dĂ©jĂ  la rĂ©ponse : votre travail. Peu importe que vous soyez payĂ© pour ça, que votre projet rĂ©ussisse ou que l’on vous remarque, cela n’a pas vraiment d’importance. Quelque soit l’obstacle, vous pouvez et vous devez agir avec ces 3 rĂ©ponses.

MĂȘme si l’on gagne beaucoup d’argent, que l’on soit menacĂ© de faillite ou que l’on doit faire face Ă  des clients déçus et mĂ©contents, chaque tĂąche exige le meilleur de nous mĂȘme. En faisant de votre mieux, vous allez :

  • Vous dĂ©velopper
  • Etre fier de vos choix
  • Vous assurer que vos choix sont bons car quoi qu’il en soit vous aurez fait votre travail

Lorsque l’enjeu est trĂšs grand, il faut ĂȘtre prĂȘt Ă  faire quelque chose de fou et Ă  contourner le rĂšglement. MĂȘme jusqu’à faire un pied de nez aux autoritĂ©s ou un doigt d’honneur Ă  tous ceux qui voudraient vous piĂ©tiner et ainsi briser les rĂšgles.

Vous pouvez faire au mieux avec ce que vous avez mais vous ne trouverez jamais la perfection. Vous pouvez penser comme un pragmatisme radical :

  • Toujours ambitieux
  • Etre agressif
  • Etre ancrĂ©
  • Etre guidĂ© par un sens pratique du possible

Ne pensez pas petit mais faites attention à bien faire la distinction entre l’essentiel et le superflu.

Pensez progrĂšs, pas perfection !

Avec ce type de super pouvoir, tous vos obstacles vont se dĂ©sagrĂ©ger. En les contournant ou en les rendant insignifiants, ils n’ont plus de rĂ©sistance Ă  exercer sur vous-mĂȘme.

Ce qu’il faut retenir :

  • Évitez de faire des compromis
  • Poursuivez des Ă©tapes pour exceller dans ce que vous faites grĂące Ă  vos tĂąches dĂ©libĂ©rĂ©es
  • Ayez Ă  cƓur de bien finir vos tĂąches comme un artisan
  • Sachez Ă©couter parfois votre petite voix intĂ©rieure qui vous rappelle Ă  l’ordre de vous mettre au travail
  • Travaillez dur en aidant les autres de votre mieux et en toute honnĂȘtetĂ©

Sur le mĂȘme thĂšme

Pour aller plus loin


Tu peux te procurer le livre en cliquant sur le lien ou l’image ci-dessous et t’abonner Ă  la Newsletter pour ĂȘtre sĂ»r de ne rien louper 😉

Ryan Holiday Dans : L’obstacle est le chemin [En ligne] Format Livre papier et numĂ©rique disponible sur : < https://amzn.to/31fXkVG >

signature Pierre-Christophe

2 commentaires sur “SUIVRE UN PROCESSUS pour BIEN FAIRE son travail !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *