fbpx
Aller au contenu
Accueil » COACHING ENTREPRENEUR : La Psychologie De La Réussite » 7 Étapes Du COACHING » Comment Se Fixer Des Objectifs ?

Comment Se Fixer Des Objectifs ?

Avant de se fixer des objectifs, il convient de les définir mais de la meilleure façon qui soit pour nous engager pleinement et avec l’envie ou le désir de l’atteindre. S’il est ambitieux, l’aide d’un coach est précieuse pour y parvenir selon sa personnalité et en ré-évaluant les actions et tâches nécessaires dans le temps.

À lire aussi cet article pour connaître les 7 étapes du coaching où le coaché est accompagné pour trouver des solutions à sa problématique « 7 étapes du coaching »

La bonne concentration pour se fixer des objectifs

Nous pouvons nous poser les questions suivantes :

  • Quel est le chemin ?
  • Est-ce vivre ?
  • Est-ce vivre que pour manger, boire et respirer ?

Où alors est-ce pour dépasser le stade primaire et monter au stade supérieur de celui qui est consenti ?

Il arrive de mal définir un projet sportif. C’est-à-dire appartenir à un groupe social qui impose des croyances fortes auxquelles nous ne pourrons pas répondre favorablement parce qu’elles risquent de nous mettre en danger directement au niveau du besoin de sécurité et des besoins physiologiques.

Lorsque nous sommes engagés dans un projet sportif, social ou professionnel, il existe toujours 2 faces d’une même pièce :

  • La pire et la meilleure performance.
  • La mauvaise et la bonne préparation.
  • etc.

Nous éprouvons en conscience un désir d’objectif pour baliser le chemin que nous parcourons vers :

  • l’amour ;
  • l’amitié ;
  • les relations ;

pour appartenir à un groupe voire de le former nous-même avec d’autres.

Arrive ensuite le besoin de reconnaissance personnelle que nous voulons voir dans le regard :

  • des autres ;
  • de nos pairs ;
  • de nos amis ;
  • de notre famille ;
  • de nous-même ;
  • et même de nos concurrents ;

C’est la reconnaissance sociale qui nous lie à l’estime de soi.

Nos désirs se fondent sur ce que nous renvoie le groupe :

  • ses valeurs ;
  • sa taille ;
  • son comportement ;
  • son intelligence collective ;
  • sa représentation  ;
  • sa force ;
  • sa beauté ;
  • l’admiration qu’il provoque ;
  • sa pertinence ;
  • ce qu’il crée ou qu’il diffuse ;

Nous avons toutes sortes de besoins mais ces derniers fluctuent et nous font bouger sur les étages de la pyramide de Maslow. Nos expériences nous nourrissent des besoins qui évoluent quand d’autres disparaissent. Notre personnalité s’affirme et notre sens de l’évolution nous devient plus personnel.

Le sens est un carburant important car il nourrit notre action et nous pousse sur un chemin vertueux. C’est sur ce point que nous allons garantir la meilleure réalisation de notre stratégie de planification pour nous situer dans le moment présent et nous interpelle sur ce que nous sommes. C’est ce que nous désirons atteindre dans les mois ou les semaines qui arrivent et même plus loin dans les années futures.

Pour limiter les influences contradictoires, nous devons nous préparer en amont de chacun de nos objectifs à atteindre, quel que soit notre niveau ou le degré de l’objectif. C’est une organisation à mettre en place pour se situer face à l’objectif parce que nous avons choisi de l’atteindre.

Il faut d’abord savoir vers quoi nous allons et surtout pourquoi nous désirons si fort aller vers le but que nous nous sommes fixés.

La fixation des objectifs fonctionnent selon 2 principes simples

Il est peu probable que l’athlète trouve une satisfaction dans ce qu’il fait autrement que dans le jugement de celui qui l’engage à le faire. Son désir est alors privé d’une source de motivation personnelle importante qui est de faire l’action parce que nous avons envie de le faire ! Cette envie est nourrie par le plaisir que nous éprouvons à l’effectuer.

2 types d’objectifs :

  • autoréférencé : Un objectif personnel qui se construit sur nos capacités manifestes à l’atteindre :
    • Notre désir et notre compétence pour le faire.
    • Les moyens physiques, techniques et tactiques dont nous disposons.
    • Notre volonté de nous situer dans ce que représente cet objectif.
  • Socialement référencé : Faire appel aux références des autres avant d’appeler nos références personnelles. C’est le principe de l’adhésion au groupe social qui nous exonère de la compétence objective et de notre désir personnel profond à le faire.

La définition d’objectifs

Depuis l’apparition du clavier, nous avons davantage du mal à écrire sur une feuille de papier. Définir son objectif permet de « se rêver plus loin ». Nous allons nous projeter dans un futur et nous situer « mieux ici et maintenant ». C’est l’écriture de nous-même en y mettant :

  • notre cœur ;
  • notre technique d’écriture ;

pour nous reconnaître comme unique.

En sculptant notre pensée sur papier, nous allons définir notre personnalité profonde en réceptionnant notre rêve caractérisé par l’objectif qui nous tient à cœur. Le cœur est le système qui nous anime ! L’émotion est caractérisée par un cœur qui bat plus que par un cerveau qui s’active.

Petit à petit, nous allons écrire les scènes qui feront de ce petit film, soit quelque chose d’intime, soit un blockbuster. Plus notre scénario sera riche et complet et plus il se déroulera facilement. Lorsque nous écrivons pour nous-même, souvent nous allons éviter les fioritures pour nous concentrer sur l’essentiel.

Chaque jour qui passe nous rapproche de notre objectif, que ce soit pour :

  • Créer une entreprise.
  • Changer de travail.
  • Prendre le départ de cette course.
  • Faire ce voyage.

Durant ces périodes plus ou moins longues, nous évoluons et modifions nos comportements. C’est une trame qui s’est définie naturellement dans une véritable vision de ce que sera le fonctionnement adapté pour atteindre un objectif aussi important que celui de vouloir être champions du monde.

Plus l’objectif sera difficile à atteindre et plus il demandera une définition précise du pourquoi nous voulons l’atteindre. Nous sommes motivés quand le projet a du sens pour nous projeter dans un avenir réjouissant ou valorisant.

Pour commencer, nous allons nous livrer à un exercice auquel nous ne sommes plus habitués : l’écriture manuscrite ! C’est l’action de prendre un stylo, une feuille blanche et d’y graver progressivement les contours de notre scénario personnel.

Nous allons prendre le temps de nous décrire à l’endroit où nous sommes au niveau où nous nous trouvons avec les moyens que nous nous sommes construit. Nous devons être capable de prendre le recul nécessaire pour nous voir tel que nous sommes et commencer à nous situer dans ce projet afin d’évoluer et de devenir l’acteur de notre propre scénario.

Il ne faut pas chercher à tout mettre d’un seul coup. Nous pouvons revenir créer des espaces d’ouverture avec la gomme dans lesquels nous détaillerons nos actions plus précisément.

Le soin du détail et l’approche fine des composantes de la performance seront les éléments fondateurs sur lesquels s’appuient nos réussites futures.

1. Optimiser son investissement dans sa pratique

La qualité de l’engagement dans une pratique repose sur 2 conditions essentielles :

  • Savoir où nous allons : C’est la fixation des objectifs. Ils nous aident à nous situer dans le moment présent avec notre :
    • notre niveau actuel ;
    • nos compétences ;
    • nos moyens ;
    • notre logistique ;
  • Savoir comment y aller : C’est-à-dire connaître le chemin à parcourir et leurs conditions pour atteindre notre but pour avancer dans notre évolution.

2. Savoir où nous allons et comment nous y allons

Ne pas nourrir ses rêves par des projections et des actions valorisantes va nous démobiliser progressivement. Nous serons alors de plus en plus désarmés face aux difficultés que nous sommes à même de rencontrer sur le chemin de notre unique objectif.

Parfois, le simple fait de se fixer des objectifs ne suffit pas et il est difficile de s’auto évaluer et surtout de nous situer dans notre nouvelle posture.

Nous pouvons définir l’objectif à atteindre selon 2 prismes :

  • Notre vision et notre rêve sur le long terme.
  • Nos désirs ou notre vision à moyen terme.

C’est en nous fixant des buts progressifs de manière chronologique (court et moyen termes) que nous nous engageons plus fortement dans notre programme que de se projeter uniquement dans un objectif final à long terme.

Un objectif important et très éloigné dans le temps est d’abord flou et il devient de plus en plus clair à mesure que nous allons nous en rapprocher.

Le coach aura pour mission de nous amener progressivement à la définition de nos objectifs en apportant un regard professionnel sur les compétences techniques dans les divers domaines nécessaires. Un bon coach sait s’adapter à notre personnalité, à notre histoire et à nos attentes.

Certaines personnes sont plus performantes quand elles se fixent elles-mêmes leurs buts alors que d’autres préfèrent s’appuyer sur les objectifs que leur coach fixent. Un référent crédible porte sur nous un regard positif et bienveillant. Il pourra nous mettre en perspective par rapport à une personne dans la haute performance afin que nous puissions adapter les mêmes comportements opérationnels.

Nous deviendrons celui que nous cherchons à devenir en adoptant les comportements qui conviennent. Il est fondamental de nous connaître pour développer nos propres aspects fonctionnels et de nous y sentir bien parce qu’ils sont efficients.

Il convient d’identifier les moyens à mettre en œuvre pour les atteindre et d’évaluer régulièrement notre progression. Pour cela il est utile de tenir un fichier d’entraînement et d’y noter régulièrement et de l’archiver régulièrement dans nos applications :

  • Les objectifs visés, le timing, les moyens à mettre en œuvre.
  • Les éléments sur lesquels il est nécessaire de porter notre attention
  • Et ceux qui nous renseignent sur :
    • Nos progrès techniques et physiques.
    • La qualité de notre investissement.
    • Le progrès de notre performance.

C’est ce qui nous motive et surtout ce qui apporte un haut degré de satisfaction.

Nous pouvons aussi observer comment un athlète reconnu agit et évolue dans une discipline que nous pratiquons afin de mieux qualifier ce que nous produirons et nos comportements référents. Ceci nous renseigne sur :

  • Le chemin à parcourir.
  • Les investissements auxquels consentir.
  • Les moyens à définir.

Nous allons évaluer ce que nous faisons objectivement par rapport à l’adversité que nous allons affronter.

3. Avoir un plan d’action dans sa définition d’objectif

Ressentir et analyser les contraintes n’est pas ce qu’il y a de plus valorisant et surtout de plus dynamisant. Si nous opérons toujours de la même manière, dans un environnement connu et selon des protocoles éculés, alors nous nous mobilisons et perdons le sens de la crainte qui motivera notre désir d’engagement.

Si nous essayons d’imaginer prendre le départ d’une course en sachant son déroulement et son résultat, alors il est probable que notre désir d’engagement reste faible.

Si l’objectif auquel nous sommes en train de participer ne nous permet pas de bien analyser ce que nous sommes en train de produire pour nous contraindre dans son déroulement alors il conviendra de revoir ce que nous appelons « objectif de compétence ».

La plus grande de nos faiblesses est de ne pas connaître notre potentiel et elle influence notre confiance. Comprendre comment nous pouvons agir pour améliorer notre ressenti nous met dans une posture proactive. Ainsi, nous pouvons nous organiser pour pratiquer au mieux dans un environnement dégradé.

Il est important de veiller à conduire la fixation des objectifs par un plan d’action pour les atteindre :

  • Nombre d’entraînements.
  • Aptitudes à développer.
  • Critères d’évaluation des progrès.
  • Efforts à consentir de notre part en accord avec notre vie sociale, affective ou professionnelle.

Lorsque l’atteinte de nos buts s’avèrent incertaines, il ne faut pas s’en effrayer. L’incertitude est une motivation essentielle pour explorer de nouvelles stratégies ou de nouveaux territoires.

Les buts des compétences doivent permettre l’émergence de la conscience de ce que nous sommes en train de réaliser. Ils sont décentrés du résultat final, mais concentrés sur un opérationnel précis.

Nous allons progresser sur notre conscience et l’analyse personnelle de :

  • Ce que nous faisons.
  • Comment nous opérons.
  • Comment nous nous mobilisons.
  • Si nous sommes en mesure de maintenir notre stratégie.

La satisfaction est importante si nous sommes capables de bien connaître nos qualités et d’améliorer nos points de faiblesse. Les paliers franchis nous renseignent et nous conduisent à de nouvelles références. C’est ainsi que nous progressons le mieux et que nous obtenons des satisfactions générant des émotions positives basées sur les sentiments profonds qui nous construisent.

En début de saison, il est important de se focaliser sur 2 ou 3 objectifs simples et concrets pour maintenir la qualité de notre investissement.

Il nous est nécessaire d’évaluer régulièrement notre progression dans nos objectifs. Nous allons augmenter le potentiel de notre mental par :

  • La satisfaction.
  • Notre engagement dans de nouveaux processus.
  • La confiance.
  • Le changement.
  • La réponse opérationnelle.

Il nous faudra réadapter l’entraînement ou réadapter nos objectifs afin qu’ils correspondent au plus près à nos besoins.

Si vous êtes coach ou thérapeute, en bref un entrepreneur aligné avec le ❤️ et vous sentez que avez besoin d’avancer sur un aspect de votre business, je vous propose un Appel Stratégique pour en discuter ensemble 🙂⁠

Clique sur le lien ci-dessous pour réserver ton rendez-vous 👇

Ce sujet peut vous intéresser aussi :

Pour aller plus loin…

Tu peux t’abonner à la Newsletter pour être sûr de ne rien louper 😉

signature Pierre Christophe

5 Comments

Encore un super article pour garder le cap vers la vie de nos rêves 🙂 sans des objectifs clairs et bien posés, impossible de trouver sa route ! Merci pour cet article !

Merci pour ton article ! Se fixer des objectifs est en effet primordial pour qui veut avancer dans la bonne direction et réussir sa vie ! Sinon, on travaille pour les objectifs de quelqu’un d’autre…

J’aime bien avoir des objectifs à tiroir: semaine, mois, semestre, année et sur 5 ans. Cela m’aide à fixer les jalons et micro-étapes sans être perdue. Merci pour ces rappels essentiels.

Merci pour cet article 😉 Se fixer des objectifs pour s’assurer que nous allons dans la bonne direction et avoir une vision plus claire des prochaines étapes.

Wow, fantastique travail d’analyse ! A point nommé pour la nouvelle année !

error: Content is protected !!