Accueil » COACHING ENTREPRENEUR : La Psychologie De La Réussite » 7 Étapes Du COACHING » Définir Un Objectif Pour Améliorer Ses Performances

Définir Un Objectif Pour Améliorer Ses Performances

Nous risquons d’être confrontés à la lassitude et à la contre performance sans eux et même un arrêt complet de notre pratique. L’homme des cavernes pouvait laisser derrière lui sa grotte avec femme et enfants pour partir à la chasse. Il acceptait d’arpenter une nature hostile qui s’appuyait sur ses connaissances pour survivre dans la nature. Au fur et à mesure, il s’est aventuré de plus en plus loin que son territoire de chasse s’appauvrit. Il prenait de nouveaux risques en combattant de nouveau de nouveaux fauves. Une prise de risque nécessaire pour sa survie et celle de sa tribu comme objectif. Rien ne sert de faire en sorte d’obtenir des résultats similaires. C’est comme avoir une collection de vieux trophées seulement bons à prendre la poussière sur une étagère. Si nous sommes capables de valider des étapes de progression alors nous allons de l’avant et constamment progresser. Un cadre dans lequel notre épanouissement peut être sans cesse renouvelé. Nous allons nous habituer à un niveau d’entraînement différent pour davantage de qualité en variant :

  • l’intensité ;
  • la durée ;
  • les distances ;
  • nos partenaires d’entraînement ;

Un changement de décors peut nous faire progresser et nous rendre plus forts.

À lire aussi cet article pour connaître les 7 étapes du coaching où le coaché est accompagné pour trouver des solutions à sa problématique « 7 étapes du coaching »

Se fixer des objectifs SMART

Nous allons chercher l’épanouissement au travers de nos entraînements. Mais cela doit passer par la définition de nouveaux objectifs :

  • Spécifiques à notre discipline et à ses contraintes.
  • Mesurés par rapport à nos possibilités.
  • Adaptés à nos aspirations.
  • Réalistes par rapport à notre environnement et à nos objectifs.
  • Temporellement défini avec un début et une fin.

Pour se motiver et donner un sens à notre entraînement, chaque personne se donne un objectif en conciliant réalisme et ambition pour que notre but soit constructif. Nous avons besoin de nous fixer des objectifs qui vont nous calibrer et activer nos ressources mentales. En suivant de longs créneaux et qui reviennent souvent dans la planification, nous allons user notre mental et nous affaiblir.

Voici 3 conseils pour bien organiser nos objectifs dans le temps parce qu’ils conditionnent notre mise en action.

1. La fraîcheur avant tout

Il est essentiel d’arriver frais à une épreuve. Nous pouvons suivre un entraînement principalement composé de courtes séances et qui soit technique et de quelques unes plus longues pendant notre période de programmation.

2. Des objectifs de performances assez éloignés

Il est indispensable de prendre un temps de récupération entre 2 longues séances. Le mental et l’organisme ont besoin de récupérer. Les 2 ont besoin de se régénérer pour entretenir notre désir qui est le moteur de l’engagement. La performance n’est que le turbo.

3. Prendre le temps de récupérer

Nous devons respecter notre :

  • ressenti ;
  • corps ;
  • mental ;

Une récupération physique et psychologique est capitale. En acceptant de régénérer notre corps, nous permettons à notre mental de rester au repos pour nous intéresser au monde qui nous entoure.

Les différents types d’objectifs

L’une des erreurs les plus courantes consiste à multiplier les objectifs à outrance. Une démarche qui présente une avantage quand on rate un objectif, nous pouvons nous dire que nous allons réussir le suivant. Pourtant, il n’y a rien de pire pour détruire la confiance en nous et pour nous laisser finalement diluer notre motivation.

Le principal danger d’une mauvaise programmation est donc la saturation avec tout son cortège de conséquences négatives : perte de motivation, d’envie, baisse de performance et un impact sur la vie tout entière.

Nous distinguons différents types d’objectifs :

  • Les objectifs de performance : Elle ne dépend que de nous ! L’engagement doit être maximal et c’est la qualité de notre mental à l’instant T qui va qualifier le suivant.
  • Les objectifs de résultat : Il dépend non seulement de notre prestation mais aussi de celle de nos concurrents et nos objectifs de performance permettant d’entretenir notre mental.
  • Les objectifs de processus et de compétences : Maîtriser un aspect technique ou améliorer sa capacité correspond à des objectifs de compétences de manière consciente.

C’est être capable de  :

  • Définir une cible atteignable.
  • Booster sa motivation.
  • Donner du sens à son investissement.
  • Construire une progression.

La stratégie d’objectifs conditionne la qualité de notre engagement dans notre discipline que ce soit dans le confort ou dans l’inconfort.

Apprendre à se fixer des objectifs

Lorsque nous ignorons la dégradation de la qualité, c’est privilégier la quantité et à terme nous épuiser physiquement et mentalement. Notre pratique prend du sens à condition toutefois de rester attentif à la qualité de notre engagement. L’essentiel est dans la qualité du travail réalisée et dans nos sensations.

L’étape qui précède prend du sens à condition toutefois de rester attentif à la qualité de notre engagement. L’essentiel est dans la qualité du travail réalisée et dans nos sensations.

L’étape qui précède toute démarche par objectif consiste en une autoévaluation :

  • Quelles sont mes disponibilités ?
  • Combien de temps pouvons-nous consacrer chaque semaine dans notre activité sans hypothéquer notre vie familiale, professionnelle et sociale ?
  • Quelles sont mes forces et mes faiblesses ?
  • Quelles challenges avons-nous envie de participer cette année ?

Nous pouvons dresser un bilan  de préférence par écrit qui nous donne une vision synthétique de nos contraintes mais aussi de pointer nos compétences à améliorer.

C’est en nous fixant des objectifs difficiles mais réalistes à court, moyen et long terme, tout en variant le type d’objectifs que nous allons nourrir notre envie et notre motivation. Il faut prendre conscience de l’engagement de notre séance et savoir évaluer la qualité de ce que l’on fait.

Nous allons nous attarder à la poursuite d’un objectif à moyen terme mais aussi à la mobilisation d’objectifs intermédiaires tels que le développement d’une compétence. Un objectif, ça se prépare chaque jour.

Élaborer des stratégies

L’aide d’un coach comme préparateur mental est précieuse mais nous pouvons élaborer seul notre plan d’action. Nous pouvons programmation des exercices pour améliorer la compétence visée en :

faisant appel à un coach ;

se documentant pour trouver des solutions ;

Quels que soient les objectifs, notre stratégie pour les atteindre doit respecter le principe de notre régénération physique. et mentale. Nous pouvons consigner notre stratégie par écrit comme le fait de tenir un carnet d’entraînement dans lequel nous détaillerons nos séances et nos impressions pour prendre conscience de nos pprogrès mais aussi de nos erreurs.

Être un … mais pas que

Et si notre prochain objectif était d’apprendre à nous fixer de bons objectifs ?

C’est nous fixer des objectifs réalistes nous permettant de rester motivés et d’avoir envie de nous engager dans notre activité.

L’équilibre global de notre personne constitue un paramètre essentiel de notre réussite. Plus nous allons élever notre niveau d’exigence vis-à-vis de nos performances et plus nous allons grandir dans notre approche de notre activité et de la connaissance de nous-même.

La stratégie destinée à atteindre nos buts doit nous placer dans une situation confortable et ne pas nous donner le sentiment de subir notre activité. Savoir définir des objectifs qui ne soient ni des rêves irréalisables, ni des défis incompatibles avec les contraintes quotidiennes permettant de s’inscrire dans une perspective de progression durable tout en préservant son capital physique et mental.

Pour faire appel à de bons objectifs, nous pouvons faire appel à nos acquis :

  • Ce que nous avons réussi comme performance.
  • Ce que nous avons été capable de produire comme effort.
  • Le niveau que nous avons atteint grâce à notre entraînement et à la compétition.

Cela va nous aider à nous situer et à nous définir comme avec un plan sportif. Ensuite, définissons des moyens SMART à mettre en œuvre pour élever nos objectifs de performance et nous fixer de nouveaux défis . Il s’agit ni plus ni moins de nous mettre en danger.

Devenez le scénariste de votre futur

Vouloir réécrire l’histoire d’une compétition passée, qu’elle soit bien terminée ou mal est une utopie à laquelle nous devons chercher à nous échapper absolument. Beaucoup d’objectifs ne sont pas :

  • motivant ;
  • générateur d’énergie ;
  • source de satisfaction ;

à moyen et long terme.

La compétition est un moment unique où nous sommes confrontés à notre propre niveau physique et psychologique. Quand une épreuve se termine, elle est terminée, point .  Il faut passer à la suivante et ne surtout pas s’attarder sur un échec ou même une belle victoire.

Nous devons nous imposer à la belle épreuve qui nous tend les bras. N’attendons pas qu’elle s’impose à nous et d’être écrasé par le poids de sa représentation.. C’est à nous de trouver notre prochain défi et de ne pas faire du surplace. Lançons-nous dans l’aventure de repousser nos limites, de conquérir de nouveaux territoires pour gagner en connaissance de nous-même.

Définir les objectifs

Les athlètes ont pour habitude de définir des objectifs de performances qui est l’essence même de leur engagement dans leur discipline. Ce sont des aventuriuers de la vie ! Ils définissent un chemin aventureux et inconfortable pour affronter leurs peurs en écrivant leur propre trajet. Ils ont le désir d’affronter leurs peurs parce qu’ils ont ce besoin d’exister différemment et de s’exprimer à l’aide de leur corps dans un environnement qu’ils veulent maîtriser. Il en va de même pour le créateur d’entreprise qui éprouve le besoin de se challenger face à une idée novatrice ou à un environnement insatisfaisant dans lequel on ne s’épanouit pas et duquel on veut s’extirper. Il ressent le besoin de reprendre en main son avenir professionnel.

Ce sont des objectifs qui assurent lorsqu’ils sont atteints que la méthode d’entraînement est la bonne et que nous disposons des qualités :

  • Intrinsèques : celles que nous possédons.
  • Extrinsèques : celles que l’on s’approprie par l’entraînement ou l’apprentissage de nouvelles contraintes, de nouveaux gestes et de nouvelles stratégies.

L’objectif des compétences

Il est assez simple de planifier des challenges sur une année mais il est plus difficile de préciser vraiment ce que nous venons chercher à chacune d’elles. Il est impossible de planifier 6 courses à vocation de performance dans une même saison pour un coureur de fond ou de grand fond. Il est compliqué de maintenir un niveau d’engagement constant sur une saison. De ce fait, nous planifions trop de courses de performance et nous finissons par tomber dans l’un de ces 2 critères : trop d’activation ou pas assez.

L’entraînement en lui-même est une succession de répétition d’actions dans le but d’une réalisation, si ce n’est parfaite ou au moins améliorée de nos actions. N’oublions jamais que ce n’est pas l’imaginaire de notre résultat qui conditionne mais la somme des actions parfaitement réalisées durant la production de performance. C’est la somme des bons comportements et des bonnes réponses qui apportent le résultat optimal. Non pas la croyance en celui-ci ou le fait de ne se concentrer que sur lui. Notre niveau d’activation lié à notre engagement sera optimal et réajustable.

La personne proactive est très organisée et cherche à prévoir ce qui va se produire. Il anticipe ce qui pourrait survenir. De cette manière, il reste conscient et ne bascule jamais dans la réactivité qui contrairement à ce que nous pouvons croire a toujours un temps de retard.

Il faut maîtriser les paramètres essentiels et laisser l’exception nous gagner afin de dépasser nos limites et atteindre de nouveaux sommets. Dans le cadre d’un projet à long terme, le fonctionnement aura été construit en substituant des phases actives aux phases non inactives. Il faudra régler notre longue vue sans arrêt pour voir loin et parfois avoir un peu peur avant de revenir plus près pour voir le chemin à parcourir dans les jours ou les semaines à venir.

Il convient d’avoir des objectifs de compétences qui vont maintenir en cohérence le niveau d’activation et d’engagement. Nous devons être proactifs pour modifier notre approche en devenant un analyste pointu de notre action.

Nous pouvons déjà devenir proactif en imaginant :

  • la lassitude ;
  • la gestion du stress ;
  • la validation des entraînements ;

autrement que par un résultat qui reflète une globalité, à défaut d’une compétence particulière et nouvellement travaillée.

Chacune de nos actions conscientes et intégrées :

  • notre état de départ ;
  • les ravitaillements ;
  • les moments de relâchement ;
  • le matériel ;
  • récupération ;

va nous permettre de rester dans notre zone optimale fonctionnelle.

Si vous êtes coach ou thérapeute, en bref un entrepreneur aligné avec le ❤️ et vous sentez que avez besoin d’avancer sur un aspect de votre business, je vous propose un Appel Stratégique pour en discuter ensemble 🙂⁠

Clique sur le lien ci-dessous pour réserver ton rendez-vous 👇

Ce sujet peut vous intéresser aussi :

Pour aller plus loin…

Tu peux t’abonner à la Newsletter pour être sûr de ne rien louper 😉

signature Pierre Christophe
0 Comments

No Comment.