Accueil » Savoir percevoir un problème comme une opportunité

Savoir percevoir un problème comme une opportunité

percevoir son avantage

Vous pouvez réussir comme le boxeur Rubin Carter “Huricane” pour savoir percevoir votre problème comme une opportunité. A l’apogée de sa carrière, au milieu des années 1960, il a été accusé à tort d’un triple homicide. De façon hallucinante, il fut condamné à l’issu de son procès à une peine de 3 emprisonnements à perpétuité.

Au lieu de craquer comme beaucoup l’aurait fait dans cette situation, Carter savait qu’il conservait ce qu’ils ne pouvaient lui retirer, quand bien même sa liberté physique lui était confisquée.

Même s’il était en colère et furieux de ce qu’il lui était arrivé, il a su comprendre que sa colère n’était pas constructif. Il a refusé de craquer, d’enrager dans son coin, de désespérer et il ne s’est pas laissé faire. Il a refusé d’accepter des visites, de porter l’uniforme, de demander la liberté conditionnelle ou de travailler à l’intendance pour réduire sa peine.

Son seul but et toute son énergie était réservé à son affaire judiciaire. Il en a profité pour apprendre en lisant des livres d’histoire, de philosophie et de droit. Il allait sortir de prison non seulement libre et innocenté mais aussi meilleur.

Au bout de 19 ans et 2 procès, il sortit de prison sans réclamer de dommages et intérêts. Il reprit simplement le cour de sa vie.

Il avait fait le choix de sa façon de percevoir son problème et la manière dont ça allait l’affecter

Nous avons connu la pandémie, l’explosion de 2 bulles financières, l’effondrement d’industries entières et le bouleversement de nombreuses vies. Des situations injustes où les gens sont agacés, en colère, ont peur et sont découragés. Pour autant, ont-ils raisons ?

Pas forcément ! Il est possible de savoir percevoir un problème différemment et d’arrêter de voir “les problèmes” de manière absolu.

Nous pouvons apprendre à voir les choses telles qu’elles sont

Nous perdons nos objectifs de vue car nous réagissons souvent de manière émotive. En laissant, certaines façons de percevoir “inutiles“, envahir votre esprit, vous pouvez être déboussolé :

  • Vous laissez se contraindre votre esprit
  • Vous laissez se contraindre votre raison
  • Vous laissez se contraindre vos actions
  • Vous laissez se contraindre votre volonté
savoir percevoir les choses différemment

Même si l’obstacle ne semble pas aussi impressionnant, nous décidons rapidement que nous sommes foutus ! Et si tout s’écroule autour de vous au moment où vous n’en pouvez plus, posez-vous les questions suivantes :

  • Faut-il l’ignorer ?
  • Dois-je baisser les yeux ?
  • Est-ce qu’on se ressaisit et se re-concentre ?
  • Est-ce que j’essaie de dissiper cette mauvaise impression ?

Plus la panique vous empare, plus vous faites des erreurs. Dés lors, on ne tient plus compte des règles en les ignorant, on passe outre la marche des systèmes et on dévie de notre plan d’origine. En arrêtant de réfléchir clairement, on devient indifférent.

C’est la même chose lorsque vous devez vous adresser à la foule et que le trac vous paralyse. Lorsque vous devez affronter un client et que votre cœur bat la chamade. Quelle que soit la situation comportant un réel danger, où vous êtes, le stress va potentiellement libérer vos instincts primaires de crainte.

Beaucoup de choses nous arrivent involontairement. Il y a toujours une personne qui cherchera à vous intimider, à vous évaluer, à vous ébranler, à vous mettre la pression. Quelqu’un qui veut vous faire penser et agir selon ses propres termes. Est-ce que vous allez le laisser faire ?

Quelle histoire vous racontez-vous dans votre façon de percevoir les choses ?

Notre perception est la façon de percevoir ce qui se passe autour de nous et de décider de l’importance à accorder à ces événements. Elle peut être une force comme une faiblesse. Si nous sommes subjectifs, émotifs avec un manque de vision à long terme, nous risquons d’amplifier nos problèmes.

C’est un avantage considérable de voir les choses simplement, sans détour, telles qu’elles sont. C’est à dire ni bonnes, ni mauvaises. Alors que d’autres peuvent être surexcités ou effrayés.

Là où certains voient un problème, d’autres voient une opportunité. Rien ne vous oblige à perdre le contrôle, à rester dans le désespoir, à vivre dans la peur et à rester impuissant. Tout ceci ne sont que des fonctions de votre perception. Il faut savoir percevoir la réalité avec objectivité.

Nous avons tous une sorte de bagage biologique. Notre cerveau a évolué pour s’adapter à un environnement très différent d’aujourd’hui. Nous sommes toujours prêts à déceler des dangers qui n’existent plus. Pensez aux sueurs froides quand vous vous retrouvez stressés par vos finances…

Cliquez ICI pour découvrir quel gestionnaire vous êtes car pour un entrepreneur bien gérer son argent, c’est entreprendre plus sereinement “Dans votre rapport à l’argent, quel gestionnaire êtes-vous ?

Aussi, vous pouvez avoir envie de sortir vos griffes ou de fuir lorsque votre patron vous fait des remontrances. Même si parfois vous en avez l’impression, il y a peu de chance que la violence prenne le dessus. Par exemple, vous avez peu de chance de mourir de faim et votre sécurité n’est pas vraiment menacée.

Pour chaque situation, nous avons le choix de craquer ou de résister. Personne ne peut vous obliger de croire ou d’abandonner une situation désespérée ou impossible à améliorer. Savoir percevoir votre force vous rend antifragile.

Notre perception est le facteur que nous maîtrisons totalement

Personne ne peut contrôler nos pensées, nos convictions et nos réactions, quand bien même nous sommes jetés en prison, privés de nos biens. Nous ne sommes jamais complètement impuissant. Même privé de presque tout, il nous reste un espace de liberté car notre esprit nous appartient toujours.

Notre perception nous amène dans un choix arbitraire de juger les événements comme bons ou mauvais. Une situation peut s’avérer négative pour un individu mais positive pour un autre.

Il n’y a de bien et de mal que selon l’opinion que l’on a

SHAKESPEARE

Nous nous rendons complice de notre liberté par notre perception de la création ainsi que de la destruction de nos obstacles. Il n’y a que l’histoire que nous nous racontons et sa signification.

2 possibilités s’offrent à vous :

  • Soit vous prenez l’avantage
  • Soit vous succombé à la colère ou à la crainte

Rien ne vous empêche de ne pas approuver lorsque votre esprit vous dit quelque chose de terrible, imprévu et négatif. Même lorsque la situation semble désespérée, cela ne l’est pas forcément.

Nous décidons de l’histoire que nous nous racontons ou si nous allons nous en raconter une !

Savoir percevoir les opportunités

Pour éviter d’être accablé par votre environnement, vous devez apprendre à modérer vos passions pour limiter leurs impacts sur votre vie. Il faut de la discipline et un certains talent pour :

  • Eviter de tomber dans des perceptions erronées
  • Savoir distinguer les leurres
  • Filtrer les idées reçues, les attentes et les peurs

Nous sommes confrontés toute notre vie à des obstacles qu’ils soient justes ou injustes. Mais à chaque fois le plus important est votre façon de savoir percevoir toutes les solutions. C’est votre réaction qui déterminera la manière dont vous parviendrez à les dépasser parce que vous aurez gardé la tête froide.

Nous gardons le choix de la réponse face à telle ou telle situation :

  • Soit vous vous laissez aveuglément mener par vos instincts primaires
  • Soit vous pouvez essayer de les comprendre pour apprendre à les filtrer

La discipline de la perception laisse clairement place à l’avantage et l’action à mener pour faire face à vos problèmes sans que la peur ou la panique n’interfèrent.

Vous avez le super-pouvoir d’être capable, de contrôler, canaliser et comprendre vos signaux. A l’inverse, vous risquez de rester esclave de vos impulsions et de votre instinct que vous n’aurez jamais remis en question.

Nous pouvons savoir percevoir une opportunité dans chaque catastrophe pour transformer cette situation négative en apprentissage.

N’importe quel événement présente une occasion d’avancer, même si nous ne l’avions pas anticipé.

savoir percevoir le calme et gérer ses émotions

Vous devez avoir en tête les éléments suivants, lorsqu’un obstacle vous semble insurmontable, vous devez essayer :

  • De contrôler vos émotions
  • De voir le bon coté du problème
  • D’être objectif
  • De rester calme
  • De revenir à l’instant présent
  • De relativiser
  • De vous concentrer sur ce que vous pouvez contrôler
  • D’ignorer ce qui limite ou perturbe les autres

Cliquez ICI pour apprendre comment gérer la critique et prendre votre décision. Soit constructive ou culpabilisante, l’entrepreneur y est confronté ! “La critique – comment y réagir ?

Ainsi, vous utiliserez votre processus basé sur l’autodiscipline car vous avez déjà cette logique. Il suffit pour vous de la mettre en pratique.

En changeant votre façon de percevoir les choses, c’est la chance pour vous de savoir percevoir à travers les défenses et d’apprendre une leçon qui ne peut être apprise que par l’expérience.

L’expérience devient formation

Personne ne dit que le défi de l’acceptation sera facile. Même si les enjeux sont élevés, il existe un chemin pour tous ceux qui sont prêts à s’y aventurer. Cela implique pour vous :

  • De vous préparer aux réalités de votre situation
  • De garder votre sang-froid
  • De faire de votre mieux
  • De vous endurcir
  • D’éliminer les éléments négatifs au fur et à mesure qu’ils arrivent
  • De persévérer dans l’effort comme si de rien n’était
  • De s’entraîner à ne pas paniquer même si ce n’est pas facile

Dans la vie courante, les obstacles nous rendent émotifs. La seule façon de les vaincre ou d’y survivre est de garder le contrôle de nos émotions. C’est savoir percevoir votre contrôle sur vos émotions.

Pour garder votre sang-froid vous pouvez vous dire :

Je ne peux pas me permettre de paniquer

Et si vous êtes encore inquiet, demandez-vous :

  • Qu’est ce que je choisis de ne pas regarder en ce moment pour avoir les idées claires ?
  • Qu’est ce que je vais manquer après avoir succombé à l’inquiétude ?

Si vous avez besoin de prendre un moment pour vous, faites-le ! Personne ne vous interdit de pleurer. Vous ne devez pas prétendre que vos émotions n’existent pas. Votre force repose sur votre capacité de contrôle.

En décidant par vous-même, selon vos propres critères, vous contrôlez beaucoup plus votre vie

NASSIM TALLEB

Est-ce que cette obstacle vous empêche d’agir avec générosité, justice, maîtrise de soi, santé mentale, honnêteté, prudence, humilité et franchise ?

2 réponses à cette question :

  • Non, parce que je me suis entraîné pour faire face à cette situation et je peux garder mon sang-froid
  • Non, parce que je me suis repris et j’ai compris que ça n’a rien de constructif

Maintenant que vous savez percevoir toutes les opportunités devant vous, vous savez ce qu’il vous reste à faire, vous remettre au travail 😉

Pour aller plus loin…

Ryan Holiday Dans : L’obstacle est le chemin [En ligne] Format Livre papier et numérique disponible sur : < https://amzn.to/2YOTUaT >

Disponible Gratuitement en audio pendant 30 jours avec la version d’essai Audible

signature Pierre-Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *