Accueil » 6 PiĂšges À Éviter Pour RÉUSSIR AVEC SUCCÈS

6 Piùges À Éviter Pour RÉUSSIR AVEC SUCCÈS

réussir avec succÚs

Pour rĂ©ussir avec succĂšs mĂȘme si c’est un plĂ©onasme de le dire ainsi, nous allons repasser certaines “vĂ©ritĂ©s” qui nous ont Ă©tĂ© imposĂ©es. Celles qui troubles la pensĂ©e de l’entrepreneur et qui vous Ă©garent dans vos actions. Les dĂ©cisions sont importantes et pour façonner nos stratĂ©gies, il faudra Ă©viter 6 piĂšges qui vous Ă©loignent du succĂšs :

  1. Tout Ă  la mĂȘme importance.
  2. Etre multitĂąche.
  3. Adopter une vie disciplinée.
  4. Avoir de la volonté à volonté.
  5. Avoir une vie équilibrée.
  6. Voir grand, c’est mal.

A lire aussi ✅ cet article pour dĂ©couvrir quelle attitude adopter et comprendre comment se fonde le secret de la rĂ©ussite d’un entrepreneur “Le secret de la rĂ©ussite d’un entrepreneur“

Cliquez sur “Play” pour l’écouter ou Faites un clic droit ICI, puis cliquez sur “TĂ©lĂ©charger” pour le recevoir sur votre appareil (pour l’écouter sur une tablette ou un smartphone par exemple).

Pour réussir avec succÚs, sachez éviter ces 6 piÚges

1. Tout Ă  la mĂȘme importance

Ce qui au dĂ©part devrait nous aider Ă  avancer peut se rĂ©vĂ©ler ĂȘtre un piĂšge. En l’absence d’une formule pour dĂ©finir nos prioritĂ©s et prendre nos dĂ©cisions, le rĂ©flexe remplace la rĂ©flexion.

Adresser sans cesse des listes de tùches et vous pouvez tomber dans son coté obscur. DÚs lors que tout devient important et urgent, toutes les tùches deviennent égales. Vous pouvez vous y mettre sans que cela ne vous permette de réussir avec succÚs. Toutes les activités ne se valent pas et ne signifient pas forcément la productivité.

Les choses les plus importantes ne sont pas toujours les plus insistantes

BOB HAWK

Vous pouvez vous retrouver sous vos listes de tĂąches comme Ă©crasĂ© sous tant de dĂ©tails. Vous vous sentirez en permanence obligĂ© de tout rĂ©gler parce que c’est la liste. Votre liste e-mail peut vous dicter votre journĂ©e. Avec une liste de tĂąches pas suffisamment structurĂ©es et comportant beaucoup d’actions Ă  accomplir, elle vous emmĂšnera partout mais pas forcĂ©ment lĂ  oĂč vous voulez aller.

réussir avec succÚs : liste de tùches

Pour rĂ©ussir avec succĂšs, vous devez faire la diffĂ©rence entre l’essentiel et le reste. C’est Ă  dire prendre le temps de dĂ©terminer ce qui compte.

Ceux qui atteignent le succĂšs font plus que d’autres qui comptent faire plus tard. Ces personnes font immĂ©diatement ce que d’autres retardent ou abandonnent. Ils parviennent Ă  avancer rapidement parce qu’ils gardent un sens des prioritĂ©s clairs.

En l’occurrence Pareto indique une direction. La majoritĂ© de ce que vous allez obtenir va venir d’une minoritĂ© de choses que vous allez faire. L’obtention de rĂ©sultats extraordinaires dĂ©coulent de moins d’actions qu’on peut se l’imaginer au dĂ©part. La rĂšgle du 80/20 oĂč vous identifiez les 20% peut ĂȘtre minimisĂ© de nouveau encore et encore.

Ce que vous devez retenir pour gérer la priorité :

  1. Concentrez vous sur la productivité et non sur le rendement.
  2. Une fois que vous avez identifiĂ© ce qui compte vraiment, vous allez continuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une seule chose.
  3. Dites “pas maintenant” à tout ce qui retarderait l’accomplissement de votre tñche essentielle.
  4. Faites toujours le plus important pour favoriser votre réussite.

2. Être multitñche

Le multitĂąche est un mode d’échec parce qu’il est inefficace et non rentable. Lorsque l’on fait 2 choses Ă  la fois, on les fait moins bien et c’est la meilleure façon d’en faire moins et non plus.

Nous pouvons tous faire 2 choses Ă  la fois comme marcher et parler, marcher et mĂącher un chewing-gum ou marcher et lire une carte. Mais nous ne pouvons pas nous concentrer sur 2 choses en mĂȘme temps. Nous avons simplement l’impression de devoir faire trop de choses dans un temps court et nous avons tendance Ă  doubler voire tripler la charge dans l’espoir de tout faire.

Faire 2 choses à la fois, c’est n’en faire aucune

PUBLILIUS SYRUS

Vous pouvez voir dĂ©filer toutes sortes de distractions Ă  votre bureau. Il est facile d’ĂȘtre dĂ©rangĂ© de toutes parts et dans ce contexte, rester concentrĂ© devient Ă©puisant :

  • Le tĂ©lĂ©phone peut se mettre Ă  sonner dans l’espoir qu’une personne rĂ©ponde.
  • Vous surveillez toute la journĂ©e si un nouveau mail arrive, votre flux d’actualitĂ©, votre mĂ©dia social et si votre tĂ©lĂ©phone signale l’arrivĂ© d’un nouveau message.

Un salariĂ© peut perdre jusqu’à un tiers de sa journĂ©e pour se remettre de ses distractions et cela entrave sa capacitĂ© Ă  faire tout ce qui est du, en temps et en heure.

La reprise d’une tĂąche que nous avons laissĂ©e demande toujours un certain temps ne serait-ce que pour trouver lĂ  oĂč vous en Ă©tiez. Le coĂ»t en temps supplĂ©mentaire en alternant des tĂąches va dĂ©pendre de sa simplicitĂ© ou de sa complexitĂ©.

Le multitñche fait perdre plus de temps qu’il n’en fait gagner

La principale difficultĂ© Ă  ĂȘtre multitĂąche est lorsque vous devez traiter 2 tĂąches importantes car vous ne pouvez pas vous y concentrer en mĂȘme temps.

Notre cerveau sĂ©pare les choses Ă  faire pour les traiter via diffĂ©rents canaux dans diffĂ©rentes zones. C’est ce qui nous permet de marcher et parler en mĂȘme temps. MĂȘme si on peut faire ces 2 choses Ă  la fois, on ne peut pas ĂȘtre Ă©fficace sur les 2 car votre attention est divisĂ©e.

Voici une liste de la façon dont le multitùche vous court-circuite :

  • Le cerveau a une capacitĂ© limitĂ©e car il subsiste toujours un coĂ»t en rapiditĂ© et en efficacitĂ©.
  • Plus vous passez de temps sur une tĂąche et plus vous aurez du mal Ă  revenir sur l’autre. C’est de cette façon que l’on se retrouve avec un tas de choses “à faire“.
  • En passant d’une activitĂ© Ă  une autre frĂ©quemment, le cerveau aura besoin de se rĂ©ajuster et vous perdrez du temps pour accomplir une tĂąche.
  • Une personne multitĂąche chronique faussera votre jugement sur le temps nĂ©cessaire pour accomplir une tĂąche.
  • Un multitĂąche fera plus d’erreurs qu’une personne concentrĂ©e.

3. Avoir une vie disciplinée

La difficultĂ© est de trouver l’habitude qui vous fera rĂ©ussir avec succĂšs. Pour dĂ©jĂ  parvenir Ă  faire ce qu’il faut, il est nĂ©cessaire de dĂ©velopper “l’habitude” C’est Ă  dire faire sans avoir besoin de rĂ©flĂ©chir. Pour y parvenir, vous aurez besoin, au prĂ©alable, de dĂ©velopper votre discipline, c’est Ă  dire de vous former Ă  agir de façon spĂ©cifique. Tous les parcours que l’on trouve “disciplinĂ©s” sont parvenus Ă  dĂ©velopper certaines habitudes.

Une fois que vous avez choisi vos habitudes pour atteindre votre ultime objectif, tout devient plus clair. La science moderne suggĂšre qu’il faut 66 jours pour acquĂ©rir une nouvelle habitude.

Vous n’avez pas besoin d’ĂȘtre disciplinĂ© Ă  plein temps oĂč chaque action est planifiĂ©e et tout est sous contrĂŽle. Il suffit de faire les bonnes choses et non de tout faire parfaitement.

Il suffit de peu de discipline pour mettre en place tout ce dont vous avez besoin. Une fois votre habitude acquise, vous paraĂźtrez disciplinĂ©. En travaillant rĂ©guliĂšrement, vous allez obtenir des facilitĂ©s car l’habitude rend les choses plus faciles.

Ce que vous devez retenir pour faire les choses avec régularité :

  • Ne soyez pas trop disciplinĂ© avec trop de tĂąches Ă  accomplir “Mieux vaut fait que parfait“
  • DĂ©veloppez vos habitudes l’une aprĂšs l’autre de façon sĂ©quentielle et non simultanĂ©e. Vous allez dĂ©velopper quelques habitudes, une Ă  la fois et au fil du temps.
  • Accordez vous du temps pour qu’une habitude se transforme en routine. Il faut compter en moyenne 66 jours pour qu’elle soit ancrĂ©e.

4. On a de la volonté à volonté

C’est une fausse idĂ©e sur l’importance Ă  accorder sur la volontĂ©. Tout le monde est d’accord pour dire que nous devons gĂ©rer des ressources limitĂ©es et il en est de mĂȘme pour la volontĂ©.

Nous avons tendance à agir comme si nous avons de la volonté à volonté et cela nous met en difficulté parce que nous ne le gérons pas comme notre sommeil ou notre alimentation.

réussir avec succÚs : on a de la volonté à volonté

La volontĂ© est aussi une question de timing lorsque nous en avons besoin Ă  un instant T. Mais elle n’est pas forcĂ©ment au rendez-vous. L’utilisation de notre esprit rĂ©clame de l’énergie pour rĂ©flĂ©chir.

Par manque de volontĂ©, nous retombons rapidement sur notre rĂ©glage par dĂ©faut oĂč il est facile de succomber aux distractions avec un travail accomplit de qualitĂ© moyenne.

Si vous ĂȘtes Ă  bout de force morale, vos dĂ©fis majeurs deviendront trĂšs difficiles. Voici une liste de tous ce qui peut affaiblir votre volontĂ© :

  • Adopter de nouveaux comportements.
  • Filtrer les distractions.
  • RĂ©primer ses Ă©motions.
  • Passer des Ă©preuves.
  • Retenir son agressivitĂ©.
  • RĂ©sister Ă  la tentation.
  • Essayer d’impressionner autrui.
  • Faire face Ă  la peur.
  • Faire une chose que l’on aime pas.
  • Choisir le long terme plutĂŽt que le court terme.

MĂȘme si la batterie de notre volontĂ© est limitĂ©e, elle est renouvelable. Elle est comme un muscle qui au bout d’un moment se fatigue et doit se reposer. Elle est peu endurante mais reste trĂšs puissante.

MĂȘme si votre cerveau reprĂ©sente 2% de notre masse corporelle, il peut consommer 20% des calories que nous brĂ»lons. La grande partie des activitĂ©s conscientes se dĂ©roulent depuis notre cortex prĂ©frontal. Sans s’en rendre compte, chaque jour en effectuant toutes sortes de tĂąche, notre volontĂ© est entamĂ©e. Elle s’épuise comme notre concentration. Elle n’est pas disponible Ă  volontĂ© mais vous pouvez compter dessus pour effectuer ce qui compte en prioritĂ©.

Si vous voulez avoir une journĂ©e productive, vous devez vous focaliser sur l’essentiel. Faites le dĂšs le dĂ©part avant que votre volontĂ© vienne dĂ©croĂźtre.

Ce que vous devez retenir pour garder une motivation Ă  toute Ă©preuve :

  • Ne dispersez pas votre volontĂ© en effectuant ce qui compte vraiment.
  • Surveillez votre niveau du rĂ©servoir, ne laissez pas tourner votre cerveau Ă  vide. Mangez bien et adoptez une pratique sportive.
  • Choisissez avec soin l’heure oĂč vous effectuez le plus important, c’est Ă  dire la pĂ©riode oĂč votre volontĂ© est Ă  son maximum.

5. Avoir une vie équilibrée

L’équilibre n’est rien d’autre qu’une idĂ©e car c’est un compromis entre 2 extrĂȘmes opposĂ©s. MĂȘme si cette idĂ©e est un idĂ©al, confrontĂ© au rĂ©el, elle n’existe pas. Lorsque nous travaillons beaucoup trop, notre vie en souffre. Nous pouvons ĂȘtre pris en tenaille entre une pression professionnelle et personnelle en se rĂ©pĂ©tant “Je n’ai pas de vie“.

En se concentrant sur ce qui est important, on dĂ©laisse autre chose. MalgrĂ© tous vos efforts, il restera toujours des choses Ă  faire toute notre vie. Pour ĂȘtre dans un Ă©quilibrage, il est crucial de se consacrer aux choses importantes. Des rĂ©sultats extraordinaires demandent de l’attention et du temps.

En rĂ©alitĂ©, le dĂ©sĂ©quilibre est inĂ©vitable lorsque l’on privilĂ©gie certaines prioritĂ©s. Vous donnez plus de temps Ă  une chose plutĂŽt qu’une autre. Il faut tout simplement l’accepter.

Votre dĂ©fi est de savoir en combien de temps vous allez pouvoir consacrer Ă  votre prioritĂ©. Lorsque vous ĂȘtes censĂ©s jouer, alors jouez et lorsque vous ĂȘtes censĂ©s travailler, alors travaillez ! Vous circulerez sur votre corde sans jamais tomber car Ă  aucun moment, vous ne vous emmĂȘlez dans vos prioritĂ©s.

Ce que vous devez retenir pour obtenir un Ă©quilibre :

  • RĂ©partissez votre vie personnelle et votre vie professionnelle. Chacun comporte des objectifs et des besoins spĂ©cifiques
  • Repoussez le superflu pour vous consacrer uniquement sur l’essentiel
  • Ne restez jamais trop longtemps sur une tĂąche et admettez que votre vie a plusieurs parties. Votre bien-ĂȘtre personnelle est prĂ©cieux.

6. Voir grand, c’est mal

Associer grandeur et nĂ©gativitĂ© n’est pas une consĂ©quence obligatoire. C’est justement en redoutant de rĂ©ussir avec succĂšs que l’on va l’éviter voire mĂȘme de le saboter.

Les grands rĂ©sultats sont souvent associĂ©s Ă  la difficultĂ©, le caractĂšre chronophage, la complexitĂ©. En bref le “difficile Ă  atteindre“. Ces quelques mots transpirent le stress et la pression Ă©crasante de ce que l’on peut ressentir face Ă  la grandeur. On peut croire que l’on laissera notre santĂ©, nos amis et notre famille. Une pensĂ©e imaginaire qui installe le doute de pouvoir monter si haut.

Les grandes ambitions s’articulent autour d’un vague objectif que l’on pourrait nommer “bond vers le possible“. Pour obtenir de meilleurs occasions, il faut savoir parfois sortir de sa zone de confort. Avoir l’audace de se poser des questions diffĂ©rentes et essayer de nouvelles idĂ©es pour se rapprocher de son objectif.

Il y a 3 facteurs pour l’accomplissement de toute chose qui entrent en ligne de compte :

  • L’action
  • La mĂ©thode
  • L’environnement

Il nous est tous dĂ©jĂ  arrivĂ© d’effectuer une tĂąche que l’on pensait insurmontable au dĂ©part pour se rendre compte qu’au final, elle Ă©tait simple. Nous avons tendance Ă  placer la difficultĂ© lĂ  oĂč elle n’est pas. MĂȘme si nous pensons que nous sommes tous diffĂ©rents, ce qui fonctionne pour les autres fonctionne presque toujours pour nous aussi.

Vous pouvez comprendre maintenant toute l’importance de l’ambition. C’est en rĂȘvant grand que l’on a une chance d’accomplir l’extraordinaire pour aujourd’hui comme pour demain.

Lorsque Harry Poter fut imaginĂ© par J. K Rowling, elle avait envisagĂ© 7 annĂ©es Ă  Poudlart en autant de volumes avant mĂȘme d’écrire le moindre chapitre.

Faire grandir une idĂ©e, c’est grandir soi-mĂȘme !

À mesure que que vous avancez, votre savoir-faire, votre raisonnement, vos relations et votre sens de ce qui est possible et de comment y parvenir vont se dĂ©velopper. RĂ©ussir avec succĂšs, c’est l’abondance de rĂ©sultats et de bonnes actions dans le bonne Ă©tat d’esprit.

N’ayez pas peur de voir grand mais redoutez la mĂ©diocritĂ©. Il n’y a qu’en rĂȘvant que l’on dĂ©veloppe tout le potentiel de sa vie.

Ce que vous devez retenir pour réussir avec succÚs :

  • Pensez en grand en vous posant des questions plus grandes. Vous pouvez viser le double de ce que vous pensez au dĂ©part. Cette dĂ©marche vous permettra d’élaborer un plan oĂč votre but sera presque garanti.
  • Composez vos propres crĂ©ations. Rappelez-vous la campagne d’Apple en 1997 “seuls les gens assez fous pour y croire peuvent y parvenir“.
  • Restez audacieux. Posez-vous une question de grande envergure et dites vous “Quels sont les modĂšles, les habitudes et les relations de ceux qui ont trouvĂ© la rĂ©ponse ?“.
  • N’ayez pas peur d’échouer. Cela fait partie du voyage. Gardez un Ă©tat d’esprit de croissance et n’ayez pas peur de ce qu’il vous apportera. On apprend de ses erreurs et on grandit avec pour continuer d’exploiter tout son potentiel.

Sur le mĂȘme thĂšme

Pour aller plus loin


Tu peux te procurer le livre en cliquant sur le lien ou l’image ci-dessous et t’abonner Ă  la Newsletter pour ĂȘtre sĂ»r de ne rien louper 😉

Gary Keller et Jay Papasan Dans : The One Thing [En ligne] Format Livre papier et numĂ©rique disponible sur : < https://amzn.to/31BzpAv >

signature Pierre-Christophe

0 Comments

No Comment.