Accueil » Les 5 ClĂ©s Du PROFIL De l’Entrepreneur

Les 5 ClĂ©s Du PROFIL De l’Entrepreneur

le profil de l'entrepreneur

Il peut ĂȘtre intĂ©ressant de savoir si vous avez le profil de l’entrepreneur ou pas ! NĂ©anmoins, si vous voulez le devenir, vous devez connaitre et appliquer les 5 clĂ©s qui feront de vous un vrai entrepreneur. Vous vous posez peut-ĂȘtre pas mal de questions pour savoir si l’entrepreneuriat est fait pour vous ? Nous allons voir pourquoi il s’est imposĂ© et qu’est ce qui fait ses caractĂ©ristiques.

Les 5 aspects d’un entrepreneur sont les suivants :

  1. Il débute avec les moyens à sa disposition.
  2. Il est capable de prendre des risques acceptables.
  3. Il obtient la confiance des personnes pour qu’elles adhùrent à son projet.
  4. Il perçoit des circonstances favorables.
  5. il agit sur les cercles qu’il ou elle peut toucher.

A lire aussi ✅ cet article pour changer de perception vis Ă  vis de vos obstacles et dĂ©couvrez des gisements d’opportunitĂ©s qui ne demandent qu’une seule chose
 “Changer de perception pour avancer“

Cliquez sur “Play” pour l’écouter ou Faites un clic droit ICI, puis cliquez sur “TĂ©lĂ©charger” pour le recevoir sur votre appareil (pour l’écouter sur une tablette ou un smartphone par exemple).

Le profil de l’entrepreneur depuis le changement de nos modùles mentaux

De nombreux cadres saisis par l’absurditĂ© de leur travail rĂȘvent d’un tout autre mĂ©tier en quĂȘte de plus de sens. Souvent, ils ont intĂ©grĂ© une belle entreprise avec un beau poste pour atteindre enfin leur but. Malheureusement, ils finissent par ĂȘtre déçu de ce qu’ils trouvent. Ils rĂ©alisent que leur travail se rĂ©duit de plus en plus Ă  remplir des tableaux Excell pour rendre compte de leurs performances voire mĂȘme de celles des autres.

Tout le monde serrent les dents et s’estiment heureux d’ĂȘtre bien payĂ©s et d’avoir un travail dans un contexte de fort taux de chĂŽmage. Ils peuvent profiter de quelques avantages qui sont offerts par leur entreprise. Ils attendent avec impatience les vacances et revivent dĂšs qu’ils sont en dehors de l’entreprise. Ils font du sport, s’engagent dans des associations et des causes humanitaires. C’est un peu comme si la vie se dĂ©robait des grandes organisations pour ne laisser que des lieux mortifĂšres.

Le modĂšle Ă©conomique du 20eme siĂšcle sur lequel son succĂšs s’est bĂątit, Ă  savoir la production de masse est arrivĂ© Ă  sa fin. Ce qui autrefois pouvait le porter :

  • Notion de responsabilitĂ© familiale.
  • Notion d’effort.
  • Notion de respect des codes sociaux.

Depuis elles ont profondĂ©ment changĂ© Ă  cause d’une sociĂ©tĂ© devenue plus individualisĂ©e.

Le besoin d’appartenance a Ă©tĂ© remplacĂ© par la quĂȘte de sens

Les personnes ne se dĂ©finissent plus par l’organisation Ă  laquelle ils appartiennent. Les modĂšles mentaux individuels ont Ă©voluĂ© pour s’adapter Ă  un monde qui est en quĂȘte d’autonomie.

L’entrepreneuriat en est la clĂ©. Il se distingue des autres acteurs Ă©conomiques parce qu’il transforme l’environnement. Comment parvient-il Ă  le faire ?

C’est parce qu’il remet en cause des croyances qui nous semblaient Ă©videntes. Par exemple, l’idĂ©e d’Henry Ford de proposer une voiture pour tous a d’abord suscitĂ© le ridicule. Il avait mĂȘme Ă©tĂ© violemment attaquĂ©, Ă  l’époque, par la presse. De nos jours, Airbnb, nous offre la possibilitĂ© d’accueillir un presque parfait inconnu chez nous la nuit sans que cela ne choque personne.

Les entrepreneurs arrivent Ă  changer la façon dont nous percevons le monde. Ils changent l’ensemble des croyances, des hypothĂšses et des valeurs nous concernant et ils dĂ©terminent comment nous agissons.

Les 5 modùles mentaux de l’entrepreneur

La reprĂ©sentation du super-hĂ©ros visionnaire pour l’entrepreneur est assez commune dans l’imagerie populaire. Ce profil de l’entrepreneur serait capable, en faisant de grand parie de transformer tout une industrie. Cependant, cette reprĂ©sentation de l’entrepreneur n’est pas une vĂ©ritĂ© universelle mais plutĂŽt un modĂšle mental.

Dans le domaine Ă©conomique, le modĂšle mental du profil de l’entrepreneur arrive Ă  nous faire accepter des choses qui Ă©taient inimaginables au dĂ©part.

  • BlaBlacar nous fait trouver normal de voyager dans la voiture d’un inconnu.
  • Airbnb nous fait trouver normal d’accueillir un parfait inconnu chez nous.
  • Facebook nous fait exposer tous les dĂ©tails de notre vie privĂ©e sur la place publique.

La spĂ©cificitĂ© du profil de l’entrepreneur est de parvenir Ă  remettre en cause et d’ajuster des modĂšles mentaux qui semblaient pourtant ĂȘtre des vĂ©ritĂ©s universelles et absolues.

Une chercheuse indo-indienne nommĂ©e Saras Sarasvathi a montrĂ© 5 modĂšles mental du profil de l’entrepreneur qui lui permet d’agir tout en restant en prise avec la rĂ©alitĂ©.

Les modĂšles mentaux formalisent une forme de discipline quotidienne qui font que des petits efforts constants conduisent Ă  de grands rĂ©sultats. C’est un peu comme le fait de se bosser les dents tous les jours. Ces modĂšles ont survĂ©cu au cours de l’évolution parce qu’ils donnent un avantage Ă  ceux qui les pratiquent. Ainsi, ils peuvent agir pour rester ancrĂ© dans le rĂ©el sans ĂȘtre prisonnier de leurs modĂšles mentaux.

Voici briùvement les 5 modùles mentaux du profil de l’entrepreneur :

  1. Démarre avec ce que tu as : Vous devez démarrer avec ce que vous avez sous la main : votre personnalité, votre connaissance et votre réseau pour imaginer ce que vous pouvez faire au lieu de chercher des ressources pour atteindre vos objectifs. Vous devez déterminer votre objectif en fonction de vos ressources disponibles.
  2. Agis en perte acceptable : Au lieu d’agir sur un hypothĂ©tique gain attendu, vous devez vous dĂ©cider sur la base d’une perte acceptable dont vous avez le contrĂŽle. DĂ©s lors, vous allez rester ancrĂ© dans la rĂ©alitĂ© pour agir par petites touches en contrĂŽlant le risque. Vous pouvez vous demander “Si je fais cela qu’est ce que je perds ?“. Vous devez dĂ©marrer par des petits pas pour les transformer en grand. Ainsi vous allez rĂ©duire les risques et vous donner plus de chances de rĂ©ussir. Vous progresserez plus facilement en contournant vos modĂšles mentaux qui bloquent votre action.
  3. Obtiens des engagements : Vous devez convaincre un nombre croissant de personnes de s’engager dans votre projet pour crĂ©er votre marchĂ©. Ces personnes participeront en retour dans la construction du nouveau modĂšle mental que vous aurez amenĂ©.
  4. Tire partie des surprises : Vous devez, sans chercher à les éviter consciemment, tirer partie des surprises et percevoir la chance que vous avez de saisir les opportunités.
  5. CrĂ©e toi le contexte : Vous devez retrouver la capacitĂ© d’agir sur votre environnement. IntĂ©ressez vous aux facteurs porteurs de la situation et vous trouverez une façon d’agir rĂ©ellement.

1. Premier modĂšle mental de l’entrepreneur – DĂ©marre avec ce que tu as

Le profil de l’entrepreneur est rarement guidĂ© par une vision qui est prĂ©alablement dĂ©crite. En puisant dans ses ressources disponibles plutĂŽt que dans le rĂȘve qu’il s’en fait, il se met immĂ©diatement en action Ă  partir d’élĂ©ment concret sur lequel il a un contrĂŽle total.

Ce modĂšle vous invite Ă  invoquer ce qui peut ĂȘtre au lieu de ce qui devrait ĂȘtre. Le “devrait ĂȘtre” est une anticipation morale voire un idĂ©ale alors que le “peut-ĂȘtre” signifie que vous ĂȘtes dans l’action.

Dans le premier cas toutes les possibilitĂ©s sont rĂ©duites Ă  la rĂ©ussite ou Ă  l’échec alors que dans le second, en pensant “suffisant” vous aurez Ă  votre disposition un Ă©ventail de possibles.

Dans cette derniĂšre dĂ©marche, une multitudes de choses possibles rend l’échec impossible puisque vous rĂ©ussirez forcĂ©ment Ă  faire quelque chose, mĂȘme modeste.

2. Second modùle mental de l’entrepreneur – Agis en perte acceptable

Au lieu de penser au gain attendu, le profil de l’entrepreneur pense avant tout à ce qu’il peut perdre si cela tourne mal :

  • J’engage cette action et ce n’est pas grave si ça ne donne rien.
  • J’ai perdu un peu de temps et mĂȘme peut-ĂȘtre un peu d’argent mais Ă  un niveau qui ne met pas en danger.

Une approche prudente qui n’est pas du Ă  un manque de moyen. C’est tout l’intĂ©rĂȘt de commencer petit pour finir par voire grand comme thĂ©oriser par Paul Graham fondateur de Y Combinator l’incubateur phare de la Silicon Valley qui a lancĂ© Twitter et Airbnb.

C’est une approche tout Ă  fait rationnel que d’agir en perte acceptable. Les capacitĂ©s de production des rĂ©sultats futurs sont d’autant plus faibles que le degrĂ© d’incertitude est Ă©levĂ©.

A partir du moment oĂč vous agissez sur la base de ce que vous pouvez perdre, vous allez transcender la peur et l’ambition :

  • Vous contrĂŽler le risque pris.
  • Vous libĂ©rez votre action faisable.

Comme pour le premier modĂšle mental, vous ramenez l’action Ă  vous-mĂȘme plutĂŽt qu’aux autres et maintenant plutĂŽt que plus tard.

3. Troisiùme modùle mental de l’entrepreneur – Obtiens des engagements

L’engagement est processus de base chez le profil de l’entrepreneur. Progressivement, il donne corps Ă  son projet en impliquant un nombre croissant de partie prenantes. C’est avant tout un processus social oĂč l’engagement en est la base.

En parlant d’engagement, il ne s’agit pas de le dĂ©crĂ©ter mais plutĂŽt du dĂ©sir de faire partie de l’aventure. C’est le modĂšle de la contagion sociale qui amĂšne Ă  faire de grandes choses.

Beaucoup d’idĂ©es d’innovations, de pratiques voire de rĂ©volution sont nĂ©es en petit comitĂ©. Par un mĂ©canisme de contagion et avec le temps, l’engagement grandit.

Celui qui mobilise ce modĂšle mental peut mieux se connaitre, c’est Ă  dire ses propres modĂšles mentaux individuels. Donc il finit par trouver un espace pour se dĂ©velopper. Toute la valeur de ce principe se joue sur une capacitĂ© Ă  agir, Ă  tisser des relations avec les autres et Ă  prendre part au “tourbillon de la vie“.

Selon le philosophe et romancier Charles PĂ©rin, il dĂ©finit l’ami comme quelqu’un avec qui nous dĂ©veloppons rĂ©ellement “en acte” des talents que nous avions potentiellement “en puissance“.

La rencontre permet l’action par le lien qu’elle crĂ©Ă©e et l’ouverture qui en rĂ©sulte comme en tĂ©moigne toutes les aventures entrepreneuriales

4. Quatriùme modùle mental de l’entrepreneur – Tire partie des surprises

Alors que dans un environnement stable, l’erreur est une menace, sans un environnement dynamique, elle est porteuse de progrĂšs. A vouloir trop se protĂ©ger des surprises, on finit par se couper de la rĂ©alitĂ© et des opportunitĂ©s qu’elle peut vous apporter. Vous ne pouvez pas conquĂ©rir de nouveau territoire si vous restez enfermĂ© dans votre chĂąteau fort.

Le profil de l’entrepreneur tire parti des surprises qu’elles soient bonnes ou mauvaises. NĂ©anmoins, il faut reconnaĂźtre qu’il est difficile d’abandonner notre sentiment de protection. La plupart des grandes inventions et des grandes entreprises ont Ă©mergĂ©s par une surprise.

La surprise, c’est elle qui dans la rĂ©alitĂ© bouleverse nos modĂšles mentaux. Ce faisant, elle vous offre une opportunitĂ©. De plus, vous avez toujours le choix de modifier vos modĂšles mentaux ou ne serait-ce que de les exposer. TrĂšs souvent, nous prĂ©fĂ©rons ignorer la surprise et rester dans le confort de nos modĂšles mentaux jusqu’à la prochaine surprise.

Vous pouvez appliquer ce principe et vous y entraĂźner. Ainsi, vous allez :

  • Quitter votre mode de protection qui par excĂšs gĂ©nĂšre une fermeture et vous coupe de vos ressources.
  • Passer de la sĂ©curitĂ© illusoire Ă  la curiositĂ©.
  • AccĂ©der Ă  un mode d’exploration.
  • Quitter la peur et le plan dĂ©sincarnĂ© pour ĂȘtre dans la vie, la rĂ©alitĂ© et l’instant.

5. CinquiĂšme modĂšle mental de l’entrepreneur – CrĂ©Ă©-toi le contexte

En gĂ©nĂ©ral, dĂšs qu’un problĂšme se pose, la plupart des gens cherchent la cause pour le rĂ©soudre. MĂȘme si cela semble logique, cela ne fonctionne pas vraiment car les problĂšmes sont trop complexes et Ă©voluent dans le temps. C’est la logique qui est Ă  revoir.

Vous allez sortir du sentiment dĂ©sagrĂ©able de devoir courir trĂšs vite pour finalement rester sur place. Vous ĂȘtes crĂ©ateur de votre environnement et non preneur. En acceptant la complexitĂ© de la situation, vous allez jouer le jeu du contexte pour parvenir Ă  agir en vous reconnectant avec simplicitĂ© et naturel.

Ne pensez pas le monde mais pensez au monde

Vous devez vous mĂ©fier des piĂšges de l’expertise et de l’objectivitĂ©. Il faut au contraire dĂ©velopper votre attention aux modĂšles mentaux et jouer avec eux.

Sur le mĂȘme thĂšme

Pour aller plus loin


Tu peux te procurer le livre en cliquant sur le lien ou l’image ci-dessous et t’abonner Ă  la Newsletter pour ĂȘtre sĂ»r de ne rien louper 😉

Philippe Silberzahn et BĂ©atrice Rousset Dans : StratĂ©gie ModĂšle Mental : Cracker enfin le code des organisations pour les remettre en mouvement [En ligne] Format Livre papier et numĂ©rique disponible sur : < https://amzn.to/2EnKmfC >

signature Pierre-Christophe
0 Comments

No Comment.