Accueil » Procrastination – 1 façon de s’en libérer

Procrastination – 1 façon de s’en libérer

procrastination

La procrastination signifie tout simplement le fait de reporter au lendemain. On pourrait dire aussi repousser, temporiser, différer tous ce que tu pourrais être entrepris dès aujourd’hui. Une tendance à reporter, différer, remettre au lendemain, des tâches que tu pourrais faire rapidement.

C’est le résultat d’un mécanisme conscient (nous savons ce que nous n’avons pas fait, d’où un fort sentiment de culpabilité) mais qui s’appuie sur des ressorts inconscients.

Ça n’est pas un unique report mais une série de répétition dans le temps. Cela peut être un cercle vicieux si c’est ancré dans tes habitudes. Poussé à l’extrême, on pourrait la qualifier de maladie de l’action.

Tout ce que n’est PAS la procrastination

Elle n’est pas de la paresse : C’est le choix conscient et inconscient d’une action au détriment d’une autre. Généralement, nous sommes actifs et bien organisés avec ce que nous aimons faire, ce que nous maîtrisons et qui a du sens.

Elle n’est pas une maladie : Elle ne se soigne pas par un traitement médicamenteux.

La procrastination ne s’attrape pas dès la naissance : On le devient au fur et à mesure du temps et plus particulièrement pendant la période de nos études. Mais bonne nouvelle, comme personne n’est figé dans le temps, il est possible de changer en modifiant nos habitudes et notre perception de la réalité.

Ça n’est pas un simple problème de gestion du temps : C’est davantage lié à notre capacité d’autorégulation et de notre maîtrise de soi.

Elle n’est pas une fatalité : Il est inutile de rajouter de la culpabilité à la culpabilité si les premières tentatives échouent. Il faut garder confiance et recommencer.

Il ne s’agit pas de savoir il faut aussi appliquer. Il ne s’agit pas de vouloir, il faut aussi agir

GOETHE

Se poser les bonnes questions pour éviter les conséquences de la procrastination

Tu dois te poser toutes ces questions :

  • Combien de projet ais-je démarré sans jamais les terminer ?
  • Combien de rêves de projet sont restés à l’état de bonne intentions ?
  • Combien de bonnes résolutions sont parties en fumées ?

Bien souvent, sa naissance vient du découragement que nous avons tous ressent devant l’ampleur d’une tâche à accomplir. Dés, Tu auras tendance à t’inventer de fausses excuses. Elle équivaut à opposer une résistance au mouvement. Un principe d’inertie, première des 3 lois de Newton.

On peut citer la loi d’Emmet :

On dépense davantage de temps et d’énergie en vivant dans la crainte d’une tâche à accomplir qu’en l’accomplissant tout bonnement

La procrastination sape ton énergie et à un effet dévastateur sur ton estime de toi et de ta confiance. C’est une forme de sabotage avec des habitudes autodestructrices et masochistes qui t’éloignent de tes objectifs et de ton bien être.

Poussé à l’extrême, c’est une forme de handicap qui peut avoir des conséquences sociales et générer des souffrances comme l’isolement, la dépréciation de soi, de la dépression, voir même des problèmes d’hygiène et de santé…

Connaitre la source de sa procrastination pour mieux la traiter

Nous sommes des procastinateurs en puissances que ce soit dans nos vies personnelles ou professionnelles. Nous sommes tous amenés, à un moment ou à un autre, à repousser nos tâches à plus tard. C’est bien parce que nous ne sommes pas des machines.

Alors même que nous savons ce qui est bon pour nous, nous pouvons reproduire des schémas qui nous pénalisent et nous poussent à agir contre notre propre intérêt tuant dans l’œuf nos meilleurs intentions. Nous devenons prisonnier comme pris au piège.

Une résistance au changement provoqué par une communication insatisfaisante entre nos deux esprits, conscient et inconscient. C’est ainsi qu’ils dispensent des conseils contradictoires.

Nous sommes tous soumis à la loi du moindre effort. L’homme est doté d’un programme biologique de survie qui lui fait fuir le stress et cherche en priorité le plaisir. La priorité ira aux projets dans lesquelles l’épanouissement est rapide.

Selon Henri Larborit, médecin chirurgien et neurobiologiste français, la loi du moindre effort (loi Larborit) suit ces deux principes :

procrastination : moindre effort et plaisir immédiat
  • Nos actions visent à nous procurer une satisfaction immédiate.
  • Notre tendance naturelle nous pousse à la procrastination fondée sur le comportement animal de l’homme et de son instinct (fuir ou combattre).

Il faut reconnaître que souvent nous renonçons à nos envies faute de savoir COMMENT commencer !

Le manque de clarté est souvent la source de notre procrastination

La première source de la procrastination est le manque d’intérêt. Tu procrastines quand tu éprouves de la lassitude pour les tâches routinières que tu considères comme sans intérêt. Nous retrouvons souvent une absence de latitude décisionnelle dans le milieu professionnelle.

Enfin, il y a la légion des peurs inconscientes qui te pousses à la procrastination. La plus répandu est la peur de l’échec, suivi de la peur du jugement des autres. la peur du changement et aussi de la réussite.

Savoir s’en libérer pour voir grandir votre potentiel d’entrepreneur

Il faut reconnaître que parfois il y a du bon à procrastiner. C’est tout simplement être amener parfois à :

  • débrancher le pilote automatique
  • questionner ses habitudes
  • réinterroger ses choix

Il est nécessaire de se réapproprier son pouvoir de décision. Pour t’aider à y parvenir, tu peux utiliser la voie du kaizen, la philosophie “des petits pas” qui rend tout possible, accessible et à ta portée.

Cliquez ICI pour découvrir la méthode kaizen qui vous aidera par petits pas à parvenir à la réussite de vos projets tout en éliminant le stress. “La méthode Kaizen pour réussir

Le premier pas est important car il aide l’esprit à conjurer la peur qui bloque l’action pour se lancer sans crainte d’échouer. C’est aussi travailler sa mise en mouvement.

Le plus grand des voyages commence toujours par un premier pas

LAO TSEU

Si elle est poussée à l’extrême, que cette procrastination n’est pas un cas isolé et qu’elle s’accompagne d’autres souffrances, alors c’est le rôle de votre médecin, voir d’un spécialiste de vous orienter et de vous aider à identifier les mesures thérapeutiques à mettre en oeuvre.

Le mieux pour toi serait de commencer la journée par ce qui est le plus difficile ou ce que tu n’aimes pas. Pour te faciliter la tâche, tu peux utiliser cette manière de faire :

  • Tu clarifies et visualises ce qui est à faire (tu as les étapes !)
  • Tu identifies le plus petit pas pour réaliser cette tâches
  • Tu commences par le plus agréable de ces petits pas. Ainsi, tu améliores ta motivation et tu es moins tenté de procrastiner et de te disperser

En sachant où te rendre, tu sauras plus facilement ce qu tu devras faire pour y parvenir et quelles actions poser précisément.

Pour aller plus loin…

Ballonad Rolland, Diane. 21 jours pour arrêter de tout remettre au lendemain. Dans : J’arrête de procrastiner ! [En ligne] Format Livre papier et numérique disponible sur : < https://amzn.to/2OYLdWN >

signature Pierre-Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *