Accueil » Pourquoi ENTREPRENDRE Est Le CHOIX De La RAISON ?

Pourquoi ENTREPRENDRE Est Le CHOIX De La RAISON ?

Le choix d'entreprendre

Il est de plus en plus évident que les emplois deviennent plus concurrentiels et moins rentables. Cette simple raison pourrait servir à expliquer pourquoi entreprendre est devenu le choix de la raison même s’il en existe d’autres. Lorsque vous essayez de développer votre entreprise, vous serez toujours confronté à une première limite. Même si vous avez un produit absolument exceptionnel, mais que personne ne le connait, vouloir commencer par l’améliorer ne vous aidera pas à en vendre plus. nous allons aborder les limites que ce soit dans l’entrepreneuriat, dans votre carrière professionnelle ou encore dans notre économie. L’histoire nous montre l’existence d’opportunités à briser certaines limites dans des périodes de crises économiques. Enfin, je développe les raisons qui font que l’entrepreneur s’impose à notre époque dont celles-ci :

  1. L’entrepreneur est de plus en plus sollicité parce que le savoir passe de plus en plus par ce dernier.
  2. Chaque individu possède de plus en plus de pouvoir que ce soit sur la communication, la distribution, la production, etc.
  3. L’acteur majeur est de plus en plus l’entrepreneur au lieu du PDG.

A lire aussi ✅ cet article pour découvrir 2 façons de trouver une idée de business avec passion, l’identifier et la mettre à l’épreuve “Trouver une idée de business avec passion

Pour écouter le podcast 😉 :

Cliquez sur “Play” pour l’écouter ou Faites un clic droit ICI, puis cliquez sur “Télécharger” pour le recevoir sur votre appareil (pour l’écouter sur une tablette ou un smartphone par exemple).

Pourquoi entreprendre et où est la limite ?

Il faut avoir l’honnêteté de remarquer que la plupart des institutions et des personnes ne se sont pas adaptés efficacement aux changements. Ils continuent de combattre la mauvaise limite avec un retard allant de quelques années jusqu’à plusieurs siècles. Même si les individus investissent de plus en plus dans les connaissances, souvent, ils retournent en cours pour obtenir les diplômes. Mais dans un monde qui change, le retour sur investissement des études supérieurs décroît et malgré cette réalité, de nombreux étudiants continuent de payer leurs études toujours plus cher. Alors que le coût des études supérieures augmente, leur valeur diminue.

La définition d’un événement comme étant bon ou mauvais, être en bonne ou mauvaise santé, être riche ou pauvre, être heureux ou malheureux est souvent trop générale pour nous apprendre quoi que ce soit. S’il est relativement facile de comprendre combien de capital ou terre possède une personne, peu de gens parviennent à considérer l’entrepreneuriat comme une ressource. L’entrepreneuriat n’est pas facilement définissable et quantifiable et il n’existe aucun moyen de mesure. Personne n’écrit sur son CV “2 années d’expérience dans l’entrepreneuriat“.

Souvent nous évitons de faire des choix parce que l’issu nous semble mauvaise mais c’est simplement parce que nous ne la connaissons pas

Dans les années 1980, une entreprise israélienne nommée « Creative Output » a développé le premier logiciel pouvant accélérer l’ordonnancement des tâches d’un site de production. Une personne nommée Eliyahu Goldratt s’était rendu compte que le logiciel échouait souvent à atteindre son plein potentiel à cause des habitudes des employés et des dirigeants. C’est à dire que les schémas suivis par les dirigeants empêchaient de mettre en place le logiciel avec succès. Frustré par son inefficacité, il s’isola pour écrire « le but » où il exposait sa « théorie des contraintes ». Elle explique que tout système doté d’un objectif a une limite et que s’inquiéter de tout autre chose est un gaspillage de ressources.

pourquoi entreprendre : c'est déjà un choix

Les limites jouent un rôle considérables dans n’importe quel système dans notre vie au quotidien jusqu’au fonctionnement de l’économie.

Être capable de changer la limite, c’est savoir où placer ses efforts pour générer le plus d’impact possible

Pourquoi entreprendre si nous n’avons pas de limite ?

Vous pouvez trouver vos limites que ce soit dans vos carrières professionnelles ou en économie. En économie, nos progrès ont été possible à 3 différentes périodes de notre histoire. Notre société a su apporter une réponse à la limite du progrès économique. La dernière limite identifiée était celle du travail compliqué. Ce sont les baby boomers qui grâce à l’école, leurs expertises acquises et leurs diplômes qui ont su gérer cette limite. Mais depuis elle s’est déplacée pour aller du travail compliqué (travail du salarié) vers le travail complexe et désordonné (l’entrepreneuriat).

Pourquoi entreprendre : c'est être confronté à ses limites

L’auteur et penseur Ron Davison, das son livre “The Fourth Economy” décrit les 700 dernières années de l’histoire de l’Occident en 3 périodes économiques distinctes :

  • L’ère agricole (1300 – 1700).
  • L’ère industrielle (1700 – 1900).
  • L’ère de la connaissance (1900 – 2000).

Pourquoi entreprendre dans un monde en pleine mutation économique ?

Pour chaque mutation économique, il devient moins rentable d’investir dans la précédente limite. Généralement, les difficultés économiques sont assimilés à la notion de recension mondiale douloureuse. Cela se traduit aussi par le fait que nous sommes en phase de transition entre 2 périodes économiques distinctes.

La société a besoin de temps pour s’adapter au changement et réaliser des investissements judicieux. Ce qui peut sembler au départ évident, peut avec du recul, paraître comme un investissement risqué. Investir dans une ressource rare peut s’avérer bien plus facile, plus sûr et plus rentable que ce que tout le monde peut croire. L’entrepreneuriat est peut-être au même point ?

Vous pouvez vous poser la question suivante : Est-ce que l’entrepreneuriat peut s’acquérir ?

Pourquoi entreprendre en période de crise économique ?

Avec la crise économique précipité par le virus du coronavirus, nous nous retrouvons peut-être à une période charnière entre l’ère de la connaissance et une nouvelle ère entrepreneuriale. Dans cette vision, ceux qui tireront le plus de profits de cette transition sont ceux qui auront investi massivement et tôt dans l’entrepreneuriat.

Nous avons pu déjà assister aux limites de l’économie du savoir et du travail intellectuel compliqué car il n’est pas rare de le voir réalisé dans un domaine compliqué. Il est au contraire de plus en plus abondant. L’amélioration des technologies de communication et des standards dans l’éducation rendent les emplois de plus en plus délocalisables. Internet a démocratisé la distribution et la production. Des marchés et des branches d’activité se créent alors qu’ils n’existaient pas auparavant.

Même si vous ne trouvez pas de réponse à la question : « Suis-je un entrepreneur ? », vous pouvez acquérir un ensemble de compétences. L’entrepreneuriat est une ressource comme on acquiert des actions dans une entreprise ou des diplômes.

La domination de l’entrepreneur

Vous pouvez demander ce qui pourrait être à même de stimuler la croissance économique :

  • Si on imagine 10 fois plus de capitale. Oui mais, il n’a jamais été aussi facile de l’obtenir qu’il ne l’est aujourd’hui.
  • Si on imagine 10 fois plus de connaissances. Oui mais sous forme de diplômes universitaires, titulaires de master, etc.

Aujourd’hui, le capital et les diplômes ne semblent pas vraiment payant. Mais peut-être que 10 fois plus d’entrepreneuriat pourrait changer la situation ?

En pensant « limite », c’est un bon point de départ pour savoir pourquoi entreprendre parce que vous allez plus facilement trouver ce qu’il convient de faire. Dans cette démarche, vous allez transformer les événements en mécanismes. C’est à dire que vous ne penserez plus événement mais plutôt mécanisme.

De nos jours, il est moins onéreux et plus simple par les entrepreneurs de trouver, d’embaucher des collaborateurs et des prestataires qualifiés. Les évolutions technologiques ont permis de mettre une grande partie de l’infrastructure d’une entreprise « dans le cloud ». Il est plus facile de démarrer de nouvelles activités grâce à la création de nouveaux logiciels qui font baisser les coûts.

L’entrepreneuriat est devenu plus accessible plus sûr et plus rentable que jamais auparavant dans l’histoire

Tim Ferris, dans son livre « La semaine de 4h00 » préconise l’utilisation de visualisations négatives pour toutes les personnes qui envisagent de quitter leur emploi. En imaginant le pire résultat possible, vous allez plus facilement prendre des décisions difficiles.

Il vous sera beaucoup plus facile de comprendre comment améliorer un système dès lors que vous serez en mesure de découvrir les composants d’un système et quelle en est la limite. Pour y parvenir, vous pouvez répondre aux 3 questions suivantes qui reposent sur le dispositif de Goldrat.

  1. Quel est le système ?
  2. Quelle est la limite actuelle ?
  3. Quelle est la manière évidente d’en améliorer la limite ?

Ce que vous pouvez retenir dans cette période de transition actuelle, c’est que la domination de l’entrepreneur s’intensifie sur ces 3 points :

  1. Nous sommes dans une période où la limite passe du savoir à l’entrepreneuriat. Les domaines complexes et désordonnés où repose l’entrepreneuriat sont de plus en plus demandés.
  2. Nous passons de l’entreprise à l’individu. C’est à dire que la technologie et la mondialisation est à portée de main de l’individu.
  3. L’acteur dominant passe de plus en plus du PDG à l’entrepreneur.

Pourquoi entreprendre selon vous ?

Ce sujet peut vous intéresser aussi :

Pour aller plus loin…

Peter Taylor Pearson Dans : Il est temps d’entreprendre ! Pourquoi l’entrepreneuriat est devenu le choix de la raison et comment se lancer [En ligne] Format Livre papier et numérique disponible sur : < https://amzn.to/2SO3aJ1 >

signature Pierre Christophe

2 Comments
C'est vrai que c'est le moment d'entreprendre. Si je devais conseiller un jeune qui ne sait pas quoi faire comme étude, je lui dirais de commencer par suivre un mentor quelqu'un qui a réussi, plutôt que de se lancer dans des études qui le mènera vers un emploi chronophage et peu épanouissant... On peut trouver tellement de formations courtes et inspirantes sur le net :-D