Accueil » 4 Clés Pour Devenir PLUS FORT Mentalement

4 Clés Pour Devenir PLUS FORT Mentalement

plus fort mentalement

Il faut reconnaître que le monde dans lequel nous vivons peut nous fragiliser mentalement. À vouloir rentrer dans une case qui nous a été imposé, on peut finir par s’y perdre. Dans cette situation vous pouvez vous interroger sur votre force mentale « Est-ce que j’ai les ressources nécessaires en moi pour passer cette difficulté ? ». Une question qu’il convient de se poser pour passer les obstacles qui se dressent devant vous. C’est votre force mentale qui fera toute la différence. Je vous explique pourquoi notre société et nos modes de vie peuvent affaiblir notre mentale et je vous présente 4 clés pour libérer tout votre potentiel et vous rendre plus fort mentalement. Il ne s’agit de ne pas réprimer, ni de contraindre mais de réguler vos émotions, vos pensées pour vous libérer.

A lire aussi ✅ cet article pour réussir votre traversée du désert, vital pour un entrepreneur, vous allez rebondir en 5 étapes “Traversée du désert – Rebondir en 5 étapes

Cliquez sur “Play” pour l’écouter ou Faites un clic droit ICI, puis cliquez sur “Télécharger” pour le recevoir sur votre appareil (pour l’écouter sur une tablette ou un smartphone par exemple).

Notre société affaiblit notre mental

L’éducation ne permet pas de se dire qu’il faut devenir le meilleur pour être en phase avec les attentes de ceux qui viennent vous rencontrer. La personne qui ose dire qu’elle est la meilleure passe pour quelqu’un d’arrogant qu’il faut très rapidement rabaisser pour qu’elle constate à quel point elle est nulle et mauvaise. Nous sommes privés un peu plus chaque jour de notre esprit critique et de certaines libertés qui ne peuvent émerger que par une maîtrise d’une part d’inconnu.

Le coupable : la société hyper régulée

Nous vivons dans une société hygiéniste qui applique à la majorité un règlement. Un fonctionnement abêtissant qui rend l’environnement social de plus en plus inconfortable psychologiquement.

Nous subissons une société du battage médiatique, du conformisme et de la norme qui vise à conquérir nos esprits. La sanction contraignante n’est jamais très loin. Toute cette bonne volonté ne nous protège pas, entrave notre capacité de réflexion pour rendre nos comportements automatiques.

Nous sommes corseté dans un cadre où la restriction doit régner en maître et enferme notre horizon. Un système qui exclut la personnalité, la créativité, l’expression individuelle et l’esprit critique.

Les sociétés les plus hygiénistes ont connus de grands bouleversements et on fait émerger une colère trop longtemps contenue.

La vie que nous menons nous éloigne de certaines compétences naturelles. Nous profitons de ce qui est mis en place en oubliant notre propre corps.

Les images renvoyées par nos écrans cherchent à nous imposer une représentation du groupe social idéal. Nous sommes inciter à vouloir nous mettre en conformité avec les corps désirables qui nous sont montrés. Une perception où nous sommes :

  • Trop visibles avec nos rondeurs.
  • Rejetés à cause de notre lenteur.
  • Exclus à cause de la taille de notre pantalon.

La norme devient un objectif vital

Ne pas cultiver vos compétences revient à « s’autohandicaper ». Notre quotidien est composé d’une somme de normes incompréhensibles qui entravent le désir d’exister pour ce que nous sommes. Nos corps interagissant moins avec l’environnement et perdent le contact avec la nature à laquelle nous appartenons.

Déconnecté de tout, nous nous déconnectons de nous

Les 4 clés pour comprendre vos besoins et vous épanouir

Qui mieux que nous peut vous féliciter ou vous critiquer ? Et si vous n’êtes pas capable de vous évaluer et de connaître vos compétences alors qui le fera pour vous ?

Peut-on trouver normal de faire appel à des sociétés tierces pour faire des bilans de compétences ? C’est à dire devoir demander à des personnes qui ne nous connaissent pas de mettre en évidence ce que vous savez si bien faire au quotidien.

Nous sommes tous potentiellement des champions

Nos comportements qu’ils soient bons ou mauvais nous font toujours avancer. Vous progressez plus rapidement s’ils sont appropriés mais c’est aussi le cas s’ils sont inefficaces grâce à vos corrections. Toutes ces constructions vous font évoluer à votre meilleur niveau dans votre environnement.

Le simple « être soi » ne suffit plus à l’épanouissement individuel. La question à se poser est : « Qui voulons-nous devenir et par qui voulons nous être aimé pour mieux nous accepter dans cette reconnaissance ? ».

Il existe toujours plusieurs facteurs qui apportent notre source de motivation. Certains se cumulent aux autres pour progresser. Nous sommes responsables de nos actes à tout moment. À chaque instant, nous assumons nos choix, quels qu’ils soient, bons ou mauvais.

L’aventurier fait appel à l’ensemble de ses compétences pour parcourir un chemin jusque-là inconnu. En marketing, il y a l’homme en quête de « valeur d’usage » et le participant en quête de « valeur d’estime ».

1. Le besoin d’appartenance

Par peur d’avoir une vie trop terne, trop courte et trop prévisible, certains s’engagent à adhérer à des valeurs de groupes dans lesquels ils se retrouvent. Des personnes qui veulent se reconnaître et se faire connaître dans une communauté à laquelle elles veulent appartenir fortement.

Le désir d’appartenance se nourrit du fait que plus l’image véhiculée par le collectif est forte et plus nous aurons envie d’y appartenir et être ainsi reconnu par les autres. En appartenant à un groupe, vous valorisez la représentation de vous-même. Plus les valeurs du groupe, l’environnement de pratique, les images qu’il diffuse sont « brillantes » et plus le désir d’appartenance est activé.

Appartenir à un groupe, c’est savoir se dévoiler et s’offrir tel que l’on est. C’est ne pas avoir peur du jugement et du regard des autres pour trouver son épanouissement dans un collectif social constitué autour de valeurs communes.

Une démarche qui demande de savoir ce que l’on cherche et ce que l’on va trouver sans se méprendre. La société « hyper régulée » ne dégage pas ce désir d’appartenance. Elle rebute tous ceux qui ne se reconnaissent pas, elle fait naître de nouveaux groupes et espaces que l’on cherche à adhérer parce qu’ils véhiculent des valeurs plus épanouissantes et plus attractives.

Une appartenance sociale qui nous guide vers des environnements en concordance avec notre statut. Il existe toujours une conformité entre les pratiques dans lesquelles nous allons nous engager et le groupe auquel nous appartenons.

2. Devenir celui ou celle qui nous fait rêver

Ce sont ceux qui vous inspirent et vous illuminent. Nous rentrons dans le domaine des dieux. Nous voulons tous correspondre à celui que nous regardons agir pour mettre en concordance nos actions dans un environnement de pratique qui nous inspire. Nous nous projetons dans un imaginaire idéal pour nous motiver à agir.

Peu importe notre niveau, c’est votre motivation qui veut élargir votre terrain d’action pour vous sentir acteur de votre vie. Agir permet de vous découvrir par vos actes. Vous devenez disponibles et responsables pour vous ressentir dans l’exploit accomplit. C’est aussi simple que de remettre un pied devant l’autre après de longues années d’inactivités.

Votre progression se réalise dans ce que vous n’avez jamais expérimenté à cause de votre :

  • confort ;
  • fatigue ;
  • méconnaissance ;

3. Découvrir l’inconnu

Vous risquez très probablement de vous découvrir vous-même comme un Christophe Colomb qui avait découvert une terre inconnue avec des ressources cachées. Vous allez vous sentir évoluer dans des environnements qui vous semblaient au départ hostiles et que vous pouvez maintenant apprivoiser.

Vos nouveaux projets et toutes les incertitudes qu’ils font naître vous poussent à faire appel à l’ensemble de vos ressources disponibles et à en développer d’autres.

L’être humain est fait pour nourrir des projets, entretenir des rêves et se réaliser. Certaines personnes qui ne fonctionnent plus ainsi peuvent se laisser gagner par la tristesse et le dégoût d’eux-même pour se masquer derrière des comportements destructeurs.

S’investir dans un projet professionnel, c’est décider en conscience de prendre en main un quotidien qui ne lui apporte plus suffisamment de satisfaction. Une aventure qui nourrit et engage à défricher un chemin inconnu dans lequel vous allez devoir surmonter de nombreux obstacles. Vous allez devoir faire appel à l’ensemble de vos compétences et vous associer à celle dont vous ne disposez pas pour atteindre votre objectif.

Ce sont souvent les personnes les plus contraintes et les plus valeureuses qui vont chercher à s’en extirper pour montrer le chemin ensuite aux autres.

4. Se réapproprier votre liberté

Heureusement, il existe des échappatoires pour retrouver un espace de liberté personnel psychologique, corporel ou social comme avec :

  • la musique ;
  • les arts ;
  • le sport ;
  • les jeux vidéo ;

Nous pouvons décider d’offrir une autre représentation de nous-même en adoptant d’autres comportements au quotidien. C’est comprendre ses besoins fondamentaux. Posez-vous les questions suivantes en attribuant une note de 1 à 10 :

  • Est-ce que j’ai bien mangé ?
  • Est-ce que je respire bien ?
  • Est-ce que j’ai suffisamment d’eau ?
  • Est-ce que j’ai suffisamment bougé ?

Vous devez maîtriser un autre secteur qui est source de tant de maux mais surtout de tant d’energies positives et d’émotions :

Votre cœur

Il est mû par le sentiment et l’émotion. Vous devez le connaître et savoir comment il répond à vos injonctions pour commencer à mieux le maîtriser. C’est de cette manière que vous adopterez une meilleure organisation psychologique. Vous serez capable de mieux comprendre et de décider parce que vous serez en mesure de vous adapter à la situation.

Vous devez faire évoluer en permanence vos stratégies d’entraînements comme pour vos contenus, leur volume et leurs planifications. Vous devez accepter de perturber votre confort pour travailler dans la découverte et le sentiment d’inconnu. C’est dans cette état d’esprit que vous allez progresser.

Ce sujet peut vous intéresser aussi :

Pour aller plus loin…

Tu peux t’abonner à la Newsletter pour être sûr de ne rien louper 😉

signature Pierre Christophe
7 Comments
TrÚs bon podcast, merci de nous inciter à nous accepter et à nous dépasser !
Ton article est plein d'inspiration et complet. Je compte appliquer ta méthode, merci !
Merci pour cet article! Il est difficile d'ĂȘtre soi-mĂȘme de nos jours, mais cela vaut la peine d'essayer chaque jour de trouver sa place et les bonnes personnes avec qui s'entourer.
Chouette article qui m'a bien boosté ! 
Merci pour l'article, je vais faire les excercies ;)