Accueil » COACHING ENTREPRENEUR : La Psychologie De La Réussite » SECRET DE LA RÉUSSITE – 4 Principes Pour l’Entrepreneur » 2 APPROCHES Pour Avoir Un RÉSEAU D’Entrepreneur

2 APPROCHES Pour Avoir Un RÉSEAU D’Entrepreneur

Vous pouvez vous poser la question du networking et du développement de votre réseau ? Cela peut vous amener à des pistes de développement pour votre activité et vous apporter des opportunités. Sans être dans un objectif de réseautage, nous allons aborder 2 approches pour vous aider à construire un réseau professionnel de qualité :

  1. La stratégie de l’escalier.
  2. Le système de l’apprentissage.

A lire aussi ✅ cet article pour découvrir quelle attitude adopter et comprendre comment se fonde le secret de la réussite d’un entrepreneur “Secret de la réussite – 4 principes pour l’entrepreneur

Pour écouter le podcast 😉 :

Cliquez sur “Play” pour l’écouter ou Faites un clic droit ICI, puis cliquez sur “Télécharger” pour le recevoir sur votre appareil (pour l’écouter sur une tablette ou un smartphone par exemple).

Faire grandir son expérience grâce à un réseau d’entrepreneur

Avant d’aborder les 2 approches permettant de bénéficier d’un réseau d’entrepreneur, il faut savoir qu’au 20eme siècle pour investir dans la connaissance, la course aux diplômes constituait la voie royale. C’est un scénario social que beaucoup ont suivi :

  • Se rendre à l’école.
  • Viser les meilleurs notes.
  • Profiter d’activités extrascolaires.
  • Faire des études supérieurs.
  • Obtenir un diplôme.
  • Postuler à des offres d’emplois.

À la différence du salaria, les compétences entrepreneuriales constituent un ensemble plus complexe. Il n’existe pas de méthodes d’apprentissage bien définies autrement qu’à la dure en les créant vous-même. Du coup, les entrepreneurs ont presque toujours ces même questions :

  • Comment affronter la peur lors du lancement d’un nouveau produit ou lors d’un appel commercial ?
  • Comment gérer psychologiquement des problèmes de trésorerie ?
  • Comment manager les salariés et les entrepreneurs sur leurs émotions et leurs sentiments vis à vis du travail et de l’entreprise ?

Traditionnellement pour acquérir des compétences et des relations, c’est l’école ! Vous décrochez des diplômes, votre école vous met en relation avec un employeur et vous trouvez du travail. Les entrepreneurs qui réussissent ont des compétences précieuses et de belles relations. Par exemple, si vous avez de bonnes connaissances sur l’optimisation des moteurs de recherche et un grand réseau d’entrepreneur dans ce secteur là, alors vous n’aurez aucun problème pour créer une société dans ce domaine. Vous avez besoin de cultiver des relations qui vous lie à d’autres entrepreneurs. Même s’il est important d’en avoir dans votre secteur d’activité, vous devez privilégier ceux qui rencontrent des problématiques similaires aux vôtres. Dans cette démarche, vous allez pouvoir :

  • Entrevoir de nouveaux modèles économiques.
  • Découvrir de nouvelles opportunités.
  • Les soutenir comme eux vous soutienne.

Vous aurez besoin d’un réseau d’entrepreneur et de vous forger une expérience entrepreneuriale. Vous avez de plus en plus d’exemples et de scénarios à suivre. Parmi eux, il en existe 2 qui ont émergé :

  1. La méthode en escalier.
  2. L’apprentissage.

1. Première approche pour se faire un réseau d’entrepreneur – La méthode en escalier

Auparavant, la création d’une entreprise nécessitait un gros investissement de départ à la fois en termes d’argent et de temps. C’était « tout ou rien ». On pouvait être très frileux dès qu’il s’agissait de prendre des risques. Nous pouvons toujours penser que cela reste très difficile. Avant internet, il valait mieux que ça marche et vite. Cela allait vous demander beaucoup de capital et tout votre temps. En cas d’échec, vous perdiez beaucoup d’argents et probablement des années investies.

Au lieu de plonger la tête la première, la technologie a permis de se frayer un chemin dans l’entrepreneuriat plus facilement et avec moins d’obstacles pour sauter le pas :

réseau d'entrepreneur :  la technologie a permis de se frayer un chemin dans l'entrepreneuriat plus facilement et avec moins d'obstacles pour sauter le pas
  • Diminution des obstacles technologiques.
  • Diminution des coûts de démarrage.
  • Des opportunités de niches plus nombreuses.

La création d’une entreprise est plus facile que jamais

De nombreux entrepreneurs ont démarré en travaillant en free-lance parallèlement à leur activité principale. Un entrepreneur nommé Rob Walling a conçu une méthode pour expliquer son parcours vers l’entrepreneuriat qui s’appelle “en escalier“. Il s’est rendu compte qu’elle pouvait être généralisée à d’autres entrepreneurs.

De nos jours, vous pouvez prendre prendre la température du bout du pied et avancer par petits pas dans l’entrepreneuriat. Vous pouvez commencer sur votre temps libre par travailler sur la première étape de votre produit.

Vous pouvez réduire vos dépenses en utilisant des outils clefs en main en mode Saas (Software As A Service) et en ayant recours à des prestataires. Vous pouvez vous construire un niveau de compétence et un flux de trésorerie avec peu de concurrence pour vous lancer ensuite vers de plus grandes perspectives.

Le saut entrepreneurial est devenu une marche d’escalier. La demande de plus en plus forte et les obstacles de moins en moins difficiles à franchir ont permis à davantage de personnes à devenir des entrepreneurs. Le processus est devenu plus facile. Cela ne veut pas dire que tout est acquis car vous allez devoir continuer à gravir les marches de l’escalier. L’avantage, c’est qu’il n’est plus question de le faire en un seul bond.

réseau d'entrepreneur :  Le saut entrepreneurial est devenu une marche d'escalier

Vous allez développer les compétences dont vous avez besoin pour diriger une entreprise. Et cela vous laisse également la possibilité de développer vos relations lorsqu’il est difficile au départ de rencontrer d’autres personnes qui partagent les mêmes avec vous. Une fois que vous aurez atteint des résultats probants, les gens se montreront curieux et voudront travailler avec vous, en savoir plus sur vous ou bien simplement discuter pour savoir comment vous avez fait.

1. La première étape de la méthode en escalier

La première étape selon Rob de sa méthode consiste à lancer un produit qui ne dispose que d’un seul circuit de commercialisation et qui se vend à un prix unique. Voici quelques exemples de circuit de commercialisation :

Une fois que vous aurez obtenu de l’expérience pour créer et lancer votre produit dans un petit environnement moins concurrentiel où vous êtes en confiance, alors vous pouvez commencer à développer vos compétences et votre réseau d’entrepreneur. Dans cette première étape, vous avez un produit qui vous rapporte de l’argent.

2. La seconde étape de la méthode en escalier

Vous allez peut-être devoir songer à abandonner le conseil si vous êtes consultant ou votre emploi si vous êtes salarié. A ce stade, vous avez pris suffisamment confiance en votre capacité à créer et à lancer une entreprise. Vous avez dépassé votre peur liée au lancement.

3. La troisième étape de la méthode en escalier

Le plus important, c’est que vous avez beaucoup plus de temps. Vous en êtes maintenant à l’étape 3. Au lieu de travailler les week-ends et les nuits comme vous l’avez fait jusque-là, vous avez de 40h00 à 60h00 par semaine pour vous consacrer à votre entreprise. Vous pouvez te lancer dans de nouveaux produits ou dans des projets plus ambitieux.

Le point le plus important à retenir est qu’en vous donnant une opportunité relativement ambitieuse de développer vos compétences, vous allez pouvoir développer des relations comme un réseau d’entrepreneur qui vous serviront pour vos projets suivants.

2. Seconde approche pour se faire un réseau d’entrepreneur – Le retour de l’apprentissage

Souvent les entrepreneurs s’imaginent qu’ils ont besoin d’une idée d’activité. En réalité, c’est rarement le cas, vous avez davantage besoin de relation que d’une idée, d’où l’importance de se constituer un réseau d’entrepreneur.

Nombreux sont ceux qui pensent que le stage et le travail non rémunéré sont abusifs et qu’il est préférable de s’endetter pour obtenir un diplôme. Un investissement qui semble au départ judicieux mais qui ne l’est pas vraiment et un héritage de l’économie du savoir.

Le modèle de l’emploi repose sur le schémas traditionnelle où les entreprises espèrent embaucher quelqu’un et le garder pour une bonne partie de sa carrière. Elles finissent par investir lourdement dans de nouveaux emplois lors de leurs premières années d’existence. Elles s’attendent à ce que leur investissement soit rentable à long terme.

réseau d'entrepreneur :  Le plus fréquemment, les salariés intègrent une entreprise et profitent de la formation qui est donnée puis finissent par quitter l'entreprise dès qu'une meilleure opportunité est proposée

Le plus fréquemment, les salariés intègrent une entreprise et profitent de la formation qui est donnée puis finissent par quitter l’entreprise dès qu’une meilleure opportunité est proposée. Certaines entreprises tentent d’y répondre en améliorant leurs plans de rétention.

Pourtant, jusqu’en 1900 et pendant des milliers d’années, une carrière ne commençait pas avec des diplômes mais par l’apprentissage. Benjamin Franklin qui a démarré son parcours professionnel comme apprenti dans l’imprimerie de son frère aîné avait fini par diriger sa propre imprimerie avant de se tourner vers les affaires étrangères et la politique.

L’apprentissage repose le même principe que la « méthode en escalier ». C’est une autre façon de se construire des relations comme avec un réseau d’entrepreneur et des compétences. Son principe est le suivant : Repérez quelqu’un qui fait ce que vous voulez faire dans 5 ou 10 ans et convenez ensuite d’un accord « Je viendrais travailler pour vous » pour un prix relativement raisonnable et des résultats pour lesquels l’employeur devrait payer beaucoup plus pour un candidat embauché sur le marché du travail. En échange, vous allez apprendre :

  • Comment fonctionne l’entreprise ?
  • Comment l’entreprise lance ses produits ?
  • A quoi ressemble le secteur d’activité.
  • Quelles sont les personnes que vous avez besoin de connaître ?

Un employeur qui sait qu’une personne ne va rester que 2 ou 5 ans peut négocier un contrat où les 2 parties sont gagnantes. Le salaire sera généralement plus bas pour débuter, mais le salarié aura accès au réseau et à la connaissance du secteur.

Les entreprises peuvent grâce à l’apprentissage bénéficier de jeunes personnes, talentueuses et désireuse d’apprendre.

Le jeune entrepreneur accepte de donner le meilleur de son énergie pour participer au développement de l’entreprise pendant quelques années

L’entreprise aura l’occasion de faire entrer une personne heureuse de pouvoir s’investir pour quelqu’un qui pourra l’aider à développer son potentiel à un niveau que les employeurs peuvent difficilement atteindre sur le marché du travail traditionnel.

L’autre avantage pour les entrepreneurs est la possibilité de créer un réseau d’anciens apprentis qui peut s’apparenter au final à un réseau d’entrepreneur. Pleins d’ambition, ils poursuivent leur chemin pour créer leur propre entreprise ou travaillent avec d’autres entrepreneurs et créent peu à peu davantage de relations dans lesquelles puiser.

réseau d'entrepreneur : créer un réseau d'anciens apprentis qui peut s’apparenter au final à un réseau d'entrepreneur

2 avantages pour l’apprentis

  1. Vous n’avez pas besoin d’avoir une idée : Vous avez besoin de relations. Même avec un réseau d’entrepreneur, vous pouvez vous rendre compte avec de l’expérience en tant qu’entrepreneur, que les idées peuvent finir par devenir un problème. Les entrepreneurs expérimentés font régulièrement face au syndrome de l’objet brillant. C’est un phénomène dans lequel, ils voient trop d’opportunités et d’idées sans suffisamment de ressources pour les appliquer.
  2. Vous aurez davantage d’efficacité dans les environnements complexes : Même si la course au diplôme est un système qui a fait ses preuves pour apprendre à travailler efficacement dans le domaine compliqué, il n’a en revanche pas prouvé son efficacité pour apprendre à évoluer dans le domaine complexe.

L’apprentissage vous permet de prendre la température d’un marché et d’expérimenter le tout avec l’argent de quelqu’un d’autre

Au lieu de vous payer un cursus pour obtenir un diplôme, vous pouvez être payé pour acquérir des compétences et un carnet d’adresses qui aura de la valeur sur le marché. Voici la question qui a toute son importance : Plutôt que les entreprises soient mécontentes lorsque leurs salariés les quittent, pourquoi ne pas faire en sorte que les personnes restent en poste en 2 ou 5 ans au lieu de 20 à 50 ans.

Le processus d’embauche des apprentis

Vous pouvez élaborer une feuille de calcul avec 3 colonnes pour vous assurer que la situation est clairement définie :

  • Colonne 1 – Processus à prendre en charge : Cela peut être la gestion publicitaire Adwords, l’envoie d’une newsletter par mail, les demandes de service client, etc.
  • Colonne 2 – Le temps estimé pour la tâche au niveau hebdomadaire.
  • Colonne 3 – Estimation des bénéfices pour l’entreprise : Par exemple les procédures permanentes sur lesquelles l’apprentis va travailler et peuvent être associé à des retours sur investissement positif pour s’assurer que le poste est rentable dès que possible.

La valeur ajoutée passe par 2 biais : esprit d’entreprise et créativité, les marges bénéficiaires dans le business vont de plus en plus vers les individus qui assurent le travail créatif et novateur dans un esprit d’entreprise.

L’entrepreneuriat devient plus accessible, alors même que les emplois deviennent plus concurrentiels

Il devient plus que jamais possible d’investir dans cette ressource limitée que constitue l’entrepreneuriat.

Ce qu’il faut retenir :

  1. Cela coûte moins cher de fabriquer un produit.
  2. Il est plus facile et moins onéreux que jamais d’atteindre ces marchés.
  3. Il y a de nouveaux marchés prêts à acheter ces produits.
  4. Vous avez le choix de la méthode en escalier et de l’apprentissage pour vous constituer un réseau d’entrepreneur et des relations qui participeront à vos résultats bien plus qu’une simple idée.

Ce sujet peut vous intéresser aussi :

Pour aller plus loin…

Tu peux te procurer le livre en cliquant sur le lien ou l’image ci-dessous et t’abonner à la Newsletter pour être sûr de ne rien louper 😉

Gary Keller et Jay Papasan Dans : The One Thing [En ligne] Format Livre papier et numérique disponible sur : < https://amzn.to/31BzpAv >

signature Pierre Christophe
0 Comments

No Comment.