Accueil » BIEN GÉRER SON ARGENT, quel gestionnaire ĂȘtes-vous ?

BIEN GÉRER SON ARGENT, quel gestionnaire ĂȘtes-vous ?

argent

Ce que je trouve fantastique de nos jours, c’est que nous avons besoin de peu d’argent pour nous lancer dans un projet entrepreneurial. Si vous commencez par “bien gĂ©rer son argent“, c’est mieux ! Entreprendre est avant tout une question d’exĂ©cution qui demande de la persĂ©vĂ©rance, de la passion et de l’envie. Dans cette quĂȘte, votre objectif sera de trouver un product market fit, c’est Ă  dire de proposer une offre rĂ©pondant Ă  une demande et votre rapport Ă  l’argent aura un impact sur votre projet.

Cliquez ICI ✅ pour rĂ©ussir votre traversĂ©e du dĂ©sert, vital pour un entrepreneur, vous allez rebondir en 5 Ă©tapes “TraversĂ©e du dĂ©sert – Rebondir en 5 Ă©tapes“

Pour Ă©couter le podcast 😉 :

Cliquez sur “Play” pour l’écouter ou Faites un clic droit ICI, puis cliquez sur “TĂ©lĂ©charger” pour le recevoir sur votre appareil (pour l’écouter sur une tablette ou un smartphone par exemple).

Interrogez-vous sur le rapport que vous entretenez avec l’argent car cela peut avoir un impact positif ou nĂ©gatif sur votre projet. La plupart des personnes qui ne parviennent pas Ă  “bien gĂ©rer son argent” y projettent leurs angoisses comme les problĂšmes que cela peut causer dans le monde ou Ă  l’inverse la sĂ©curitĂ©, le pouvoir et la libertĂ©.

Les hommes perdent la santĂ© pour accumuler de l’argent
 Ensuite, ils perdent cet argent pour retrouver la santé  Et Ă  penser anxieusement au futur, ils en oublient le prĂ©sent
 De telle sorte qu’ils finissent par ne vivre ni le prĂ©sent, ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir
 Et meurent comme s’ils n’avaient jamais vĂ©cu !

DALAÏ-LAMA

A quelle catégorie de ces 3 tendances appartenez-vous ?

  • Tendance Ă©cureuil : Tu amasses piĂšce par piĂšce ou Ă  coup de millions. Tu accumules l’argent et tu es vigilent Ă  dĂ©penser moins que ce que tu gagnes. Tout est rĂ©flĂ©chi quitte Ă  ne pas se faire plaisir. Tu fais parti de ceux qui parviennent Ă  bien gĂ©rer son argent mais parfois de façon trop excessive.
    • Tes besoins psychologiques sont la sĂ©curitĂ© et le bonheur.
    • La problĂ©matique : Tu peux imposer une sĂ©curitĂ© en prĂ©voyant tous les risques possibles et imaginables.
  • Tendance de saboteur : Tu repousses l’argent en faisant en sorte qu’il ne soit pas accumulĂ©. Tu ne fais parti de ceux qui parviennent Ă  bien gĂ©rer son argent.
    • Tes besoins psychologiques sont d’éviter le conflit, l’injustice, l’angoisse voire mĂȘme d’associer l’argent Ă  la saletĂ©.
    • La problĂ©matique : Ce type de comportement inconscient fait qu’un projet ne peut aboutir.
  • Tendance montagne russe : Tu amasses l’argent pour finir par t’en dĂ©barrasser.
    • Tes besoins psychologiques : Inconsciemment, tes projections sur l’argent sont d’abord positives et deviennent nĂ©gatives. Elles s’expriment de façon positives dans un premier mouvement mais deviennent nĂ©gatives dans le second.
    • La problĂ©matique : Tu repousses l’argent d’une façon ou d’une autre.

L’argent n’est pas le problĂšme mais bien souvent nous-mĂȘme

Il est vite fait d’en avoir une mauvaise considĂ©ration. Pour y remĂ©dier, il est nĂ©cessaire de s’interroger sur les Ă©lĂ©ments qui nous apportent de la joie. En effet, la peur de manquer se fera au dĂ©triment de vos propres choix. Cela nĂ©cessite d’avoir un regard positif sur soi-mĂȘme.

bien gĂ©rer son argent : avoir un regard positif sur soi mĂȘme

La mĂ©fiance vis Ă  vis de l’argent dĂ©veloppera l’agressivitĂ© et la jalousie auprĂšs des personnes qui en ont. Bien souvent, l’argent est vu pour ce qu’il n’est pas et peut devenir une question de vie ou de mort ! Il faut dire, qu’il est un sujet difficile Ă  aborder et qui reste tabou, surtout en France. Dans ces conditions, il est difficile d’échanger sur les bonnes pratiques Ă  bien gĂ©rer son argent.

Il faut bien comprendre que l’argent n’est pas Ă  la base du bonheur. La pensĂ©e binaire voudrait que soit on gagne de l’argent, soit on prend du plaisir. Or, notre rapport est plus complexe et nuancĂ© qu’il n’y parait.

Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayer la routine
 elle est mortelle

PAULO COELHO

En voici quelques exemples :

  • Certains qui ont beaucoup Ă  perdre se sentent moins libre que ceux qui n’ont rien Ă  perdre.
  • Il y a ceux qui se sentent prisonnier de leur travail.
  • Et ceux qui ont peur de ne plus pouvoir subvenir aux besoins de leur(s) enfant(s).
  • Etc


Ne pas s’autoriser l’échec et avoir peur du regard des autres mĂšnent Ă  l’échec. Vous aurez alors du mal Ă  valoriser correctement une prestation, une demande d’augmentation, un travail fournis et sa qualitĂ©. Tout ça parce que vous n’aurez pas rĂ©ussi Ă  donner de la valeur pour ce que vous valez rĂ©ellement.

Les problĂšmes Ă  ne pas bien gĂ©rer son argent peuvent s’exprimer de bien des maniĂšres. En voici quelques exemples :

  • Lorsque les aspects extĂ©rieurs ne crĂ©aient pas de valeurs mais juste l’illusion.
  • Lorsque l’éducation face Ă  l’argent ont pu donner l’impression, ou dit de maniĂšre explicite, de coĂ»ter trop cher.
  • Ou encore lorsqu’une dette vous imprĂšgne l’esprit et vous prend de l’énergie parce qu’elle n’a pas Ă©tĂ© tirĂ©e au clair. Elle est non rĂ©glĂ©e.

Pour beaucoup, la dette Ă  une image nĂ©gative. Bien souvent, l’emprunteur sait qu’il doit rembourser tout en supportant un poids inutile qui sera le plus souvent de la culpabilitĂ© et de la honte.

Lorsque l’on projette sa sĂ©curitĂ© dans l’argent, on ne verra pas disparaĂźtre son insĂ©curitĂ© intĂ©rieure pour autant. Il faut comprendre que mĂȘme si l’argent n’existe plus ou qu’un autre systĂšme est mis en place, il y a de forte chance que ce besoin de sĂ©curitĂ© sera projetĂ© sur autre chose.

Globalement, aucune attitude Ă  tendance Ă  accumuler, ce qui suppose de pouvoir dire “bien gĂ©rer son argent” ou Ă  repousser l’argent, n’est gagnante. D’une maniĂšre ou d’une autre, nous sommes tous esclaves avec le soucis permanent de courir aprĂšs, soit pour calmer nos peurs soit pour joindre les deux bouts.

Une perte de sens qui est souvent liée à des événements passés

DĂšs lors que l’on travaille pour gagner de l’argent, il est omniprĂ©sent. Il est un Ă©cran oĂč chacun projette son propre film. Nos comportements et notre relation face Ă  l’argent peuvent ĂȘtre liĂ©s Ă  certains Ă©vĂ©nements familiaux. Des souvenirs marquants, mĂȘme trĂšs anciens qui peuvent marquer notre quotidien.

L’ironie de la vie, c’est que dĂšs tu ne te prĂ©occupes pas des biens matĂ©riels et du succĂšs matĂ©riel, la voie est ouverte pour qu’ils circulent dans ta direction

NEALE DONALD WALSH

Certaines histoires familiales entraünent des comportements inconscients dans l’usage que vous avez pu en faire. Prenons l’exemple de l’argent de poche. Si vous en avez eu plus que vos camarades, deux perceptions et attitudes ont pu apparaütre :

bien gérer son argent : une histoire de famille
  • Soit leur influence sur vous-mĂȘme pour en profiter vous a signalĂ© un problĂšme.
  • Soit il vous a permis d’attirer leurs attentions.

Vous l’aurez compris, Ă  l’ñge adulte, certains adoptent un type de comportement comme celui d’accumuler alors que d’autres prendront le contre-pied en ne se privant d’aucun dĂ©sir, mĂȘme si cela ne leur apportent aucune satisfaction. Une Ă©tape dĂ©cisive qui expliquera si oui ou non, vous faites parti de ceux qui arrivent Ă  bien gĂ©rer son argent.

Bien gĂ©rer son argent, c’est se rĂ©concilier avec !

Il est nĂ©cessaire d’adopter une approche dans la maniĂšre de mener sa vie. Etre capable de bien gĂ©rer son argent, c’est comprendre sa relation avec, c’est mieux se connaitre et parfois oser affronter les parts de soi que nous n’aimons pas. C’est aussi se rĂ©approprier ses parts d’ombres, sa sĂ©curitĂ© intĂ©rieure, sa libertĂ©, son autonomie, sa crĂ©ativité  et ne pas tomber dans des croyances limitantes.

  • Se rĂ©approprier l’échec : En essayant, en prenant plus de risque.
  • Se rĂ©approprier le voleur : C’est Ă  dire ne pas appliquer des tarifs trop bas au risque de saboter son activitĂ©. Vous finissez par enlever de l’argent Ă  votre famille, votre conjoint ou encore Ă  vos enfants.
  • Se rĂ©approprier sa part de violence : Se permettre de mieux se dĂ©fendre si la situation l’exige.
  • Se rĂ©approprier le dictateur : C’est Ă  dire le bon dictateur, celui qui tranche, dĂ©cide ou impose une bonne dĂ©cision au service d’un projet.
  • Se rĂ©approprier le vendeur : C’est oser se mettre en avant et vendre ses services, “Se vendre” au juste prix que ce soit pour un produit, une prestation ou un service.

Il est plus facile de changer en osant en parler. Vous pouvez demander le salaire des autres si vos relations sont excellentes. Vous ne devez pas changer les rapports que vous entretenez. Il est tout Ă  fait possible de communiquer, de parler de façon objective de son rapport Ă  l’argent sans faire un Ă©talage de repproche et de se plaindre pour ne pas transmettre ses peurs.

bien gérer son argent : c'est oser en parler

Ayez conscience que l’argent est juste un Ă©lĂ©ment parmi tant d’autres. Il est possible de prendre du plaisir tout en gagnant de l’argent. Pour cela, il faut se poser la question sur son travail, voire s’arrĂȘter dans le cas oĂč l’on est mal payĂ© pour faire plutĂŽt quelque chose que l’on aime faire. La valeur du travail est le cƓur de ce que l’on met dans son activitĂ©. Trouver sa sĂ©curitĂ© intĂ©rieure est le fruit d’un chemin plus ou moins long en fonction de son vĂ©cu.

Se questionner sur sa notion de loyautĂ© familiale vis Ă  vis du lien Ă  l’argent est une premiĂšre clĂ© permettant l’accĂšs Ă  une certaine tranquillitĂ© intĂ©rieure.

Paradoxalement, lorsque vous vous donnez la permission d’ĂȘtre irresponsable en conscience et que par exemple vous changez de mĂ©tier pour faire ce qui vous passionne. DĂ©s lors, vous devenez trĂšs responsable. La responsabilitĂ© ou l’irresponsabilitĂ© comme l’échec ou la rĂ©ussite ne sont que des points vue.

A l’image de l’argent, la dette n’est ni bonne ni mauvaise ! Le prĂȘt est une relation de confiance avec le prĂȘteur. Dans cette relation emprunteur-prĂȘteur rĂ©ussi, il y a deux gagnants :

  • Celui qui investi et utilise son argent d’une maniĂšre qui a du sens et avec un rendement satisfaisant.
  • Celui qui peut bĂ©nĂ©ficier de cet apport financier pour dĂ©velopper un projet personnel ou professionnel.

Sans que l’endettement soit un objectif en soit, il peut s’avĂ©rer utile et au service de quelque chose d’heureux et motivant. Il peut ĂȘtre utile de sortir des schĂ©mas traditionnels pour s’ouvrir Ă  plus de possible en osant s’endetter ou Ă  demander du soutien.

L’appartenance Ă  une communautĂ© vivante peut amener de la sĂ©rĂ©nitĂ© dans sa relation avec l’argent. Vous n’aurez plus besoin de compenser un manque de sĂ©curitĂ© hypothĂ©tique et vous serez soutenu et entourĂ© par votre communautĂ©.

La vie se prĂ©sente Ă  toi et ne te demande rien. Tu peux l’accepter et nager avec dĂ©lice Ă  travers elle. Tu pourras aussi choisir de passer ta vie Ă  te battre, Ă  rĂ©sister, Ă  vouloir en permanence autre chose que ce que tu as, tu ne peux pas utiliser ton temps Ă  jouir de tout ce qui t’es donnĂ©

WAYNE D.DYER

Pour parvenir Ă  bien gĂ©rer son argent, il est nĂ©cessaire de cesser de chercher sa sĂ©curitĂ©, sortir de sa zone de confort, lĂącher le contrĂŽle, essayer de nouvelles choses et de prendre un autre chemin. En rĂ©veillant parfois certaines peurs, c’est porteur de dĂ©couvertes sur soi, sur les autres ou sur la vie.

Ce qu’il faut retenir :

  • Interrogez-vous sur votre rapport Ă  l’argent pour savoir Ă  quelle tendance vous appartenez : Tendance Ă©cureuil, saboteur ou montagne russe.
  • Interrogez-vous sur ce qui vous apporte de la joie pour dĂ©velopper un regard positif sur vous-mĂȘme.
  • Rappelez vous que l’argent n’est pas Ă  la base de votre bonheur.
  • Autorisez vous d’échouer pour ne pas avoir peur du regard des autres.
  • Sachez que vos comportements et votre relation face Ă  l’argent peuvent ĂȘtre liĂ©s Ă  certains Ă©vĂ©nements familiaux.
  • Sachez parler de façon objective de son rapport Ă  l’argent sans faire un Ă©talage de reproche et de se plaindre
  • Votre appartenance Ă  une communautĂ© peut amener de la sĂ©rĂ©nitĂ© dans votre relation avec l’argent
  • Pour bien gĂ©rer votre argent, cessez de chercher votre sĂ©curitĂ©, sortez de votre zone de confort, lĂącher prise et essayer de nouvelles choses

Et vous, quel est votre rapport et que signifie bien gérer son argent selon vous ?

Sur le mĂȘme thĂšme

Pour aller plus loin


Tu peux te procurer le livre en cliquant sur le lien ou l’image ci-dessous et t’abonner Ă  la Newsletter pour ĂȘtre sĂ»r de ne rien louper 😉

Junod Christian. Interrogez votre relation Ă  l’argent pour une vie plus sereine. Dans : Ce que l’argent dit de vous ! [en ligne] Format papier et numĂ©rique disponible sur : < https://amzn.to/2Ehsu6e >

signature Pierre-Christophe

7 commentaires sur “BIEN GÉRER SON ARGENT, quel gestionnaire ĂȘtes-vous ?”

  1. Merci pour ce podcast Pierre-Christophe

    Moi je suis plutĂŽt du genre Ă©cureuil. J’aime bien Ă©conomiser car l’argent me rapproche de quelques unes de mes valeurs principales: la libertĂ© et l’indĂ©pendance.

    Comme le dit Robert Kiyosaky « L’argent nous montre nos forces et nos faiblesse ».

    J’ai bien aimĂ© que tu aies parlĂ© d’une citation de Neale Donald Walsch, j’adore cet auteur!

  2. Bonjour Pierre-Christophe,
    Excellent article !
    J’adore tes citations qui rĂ©sonnent en moi.
    Travailler notre approche par rapport Ă  l’argent : ton article le rĂ©sume trĂšs bien.
    Bravo !!

  3. J’ai beaucoup aimĂ© la citation du DalaĂŻ Lama, gĂ©nial! Pour ma part, je navigue entre Ă©cureuil et saboteur selon mes humeurs et mes projets! Super intĂ©ressant: l’argent est vraiment une question de reprĂ©sentations mentales et de la relation que nous entretenons avec nous-mĂȘme! C’est un trĂšs bon indicateur de personnalitĂ©!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *