Accueil » 79 raisons de ne PAS entreprendre

79 raisons de ne PAS entreprendre

79 raisons de ne pas entreprendre

Les 8 qualités de l’entrepreneur

Beaucoup n’ont pas choisit le moment du déclic qui amène votre vie dans une nouvelle direction.

L’entrepreneur est une personne inventive qui saura utiliser ses ressources pour en créer de nouvelles. Il part de zéro et ne prospère que dans un environnement où l’accès au capital et son exploitation n’est pas ponctionné par un gouvernement. Ni étouffé par un monopole ou une oligarchie héréditaire.

Voici les 8 qualités qui caractérisent un entrepreneur :

  • Sa liberté de pensée.
  • Son enthousiasme.
  • Son pouvoir de persuasion.
  • Sa capacité de concentration.
  • Sa résilience.
  • Sa débrouillardise.
  • Ses modèles pour l’inspirer et progresser.
  • Son amour des gens et sa générosité.

Votre liberté de pensée : Vous avez un esprit critique et une imagination qui vous sert à attirer et fidéliser des clients. Vous n’avez pas peur de vous faire une place sur un marché malgré une guerre de prix que se livre une concurrence souvent bien établie.

Votre enthousiasme : Vos premiers investisseurs et clients n’achètent pas votre produit mais plutôt votre enthousiasme.

Votre pouvoir de persuasion : Vous paraîtrez un peu creux si vous n’avez que votre enthousiasme sans une quelconque forme de persuasion. Pour être un magicien de la vente, il existe 3 approches :

  • Etre née “Magicien” : Certaines personnes ont un talent inné pour la vente. Instinctivement, ils savent captiver l’attention, maintenir l’intérêt et rester à l’écoute sans jamais perdre la main sur la conversation. Il vous est sans doute déjà arrivé de vous retrouver quelques minutes plus tard avec les bras chargés de sacs de produits à cause d’un vendeur talentueux et votre portefeuille bien allégé.
  • Avoir les formules magiques : Pour décrocher une vente, il existe la formule de la présentation convaincante. En bref, l’offre irrésistible.
  • La baguette magique : Cette dernière possibilité consiste à confier entièrement la responsabilité de la vente à votre produit au lieu de vous-même. Dès que le service ou produit est en adéquation avec le besoin du client, il se vend sans effort et tout seul. Pour parvenir à ce résultat, vous devez intimement connaitre vos futurs clients et leurs besoins.

Votre capacité de concentration : Vous êtes un entrepreneur qui ose faire et va à l’essentiel. Vous restez concentré sur “Une activité“, “Une mission“, “Une entreprise“, “Un public cible” et “Une ligne de produits” pour atteindre le succès. Son action est la chose la plus importante à ses yeux et il ne s’éparpille pas. 100% de son action est dédiée à l’instant présent pour avoir les résultats les plus rapides. C’est un essentialiste.

Votre résilience : Pensez à revoir vos attentes si vous cultivez l’espoir que ça marche du premier coup. Mis à part ceux qui sont touchés par la grâce, pour la plupart le succès passe par plusieurs essais avant de réussir.

Votre débrouillardise : Apprenez à utiliser les ressources que vous avez déjà pour en acquérir de nouvelles. Ainsi, vous parviendrez à développer votre entreprise sans faire de gros investissements en capital ou vous endetter.

Vos modèles qui vous inspirent et vous font progresser : Apprenez à poser des questions bêtes à des gens brillants comme à un mentor, entrepreneur ou expert pour obtenir les réponses à vos questions. Il est possible d’obtenir les meilleurs stratégies commerciales de vos concurrents en leur posant tout simplement la question. Cela reviendra à faire une “Etude métier“.

Votre aptitude à aimer les gens et faire preuve de générosité : Cela se verra dans votre façon de dispenser vos produits ou services. Serez-vous avare dans votre temps lorsque vous dispenserez du coaching à vos clients ? De même sur vos contenus un peu comme dans un restaurant ? Votre produit sera t’il expédié en prenant soin de son emballage pour le mettre en valeur ou dans un papier bulle de premier prix que vous proposera votre fabriquant chinois ? Resterez-vous parmi votre public à la fin de votre conférence et pendant les pauses pour discuter et répondre aux questions ? Sachez que tous ces détails forgent votre réputation et vos clients sentiront (même au travers d’une vidéo en ligne) si vous les prenez pour des portefeuilles ambulants.

Comme vous vous avez pu le remarquer, parmi ces 8 qualités, il manque “le goût du risque“. Rassurez-vous, pas besoin d’être une tête brûlée pour réussir dans l’entrepreneuriat.

Les 79 raisons de ne pas se lancer dans l’entrepreneuriat

Entreprendre est une chose difficile car cela demande énormément d’efforts et ne rapporte pas forcément plus.

Il arrive que certains jettent l’éponge pour se rendre compte que l’entrepreneuriat n’était pas la vie qui leur convenait pour être heureux.

Comme déjà mentionné dans l’article : “Évitez le conformisme avec les bonnes questions

On ne naît pas entrepreneur, on le devient !

Il est plus facile de trouver des raisons de ne pas entreprendre plutôt que l’inverse. Voici 79 raisons de ne jamais se lancer dans la création de votre entreprise. Toutes les raisons pour vous de ne pas entreprendre :

  1. Vous avez peur de vous lancer et vous ne ne voulez pas entreprendre.
  2. Vous êtes démotivés de voir que personne ne croit en votre projet.
  3. Vous êtes très bien dans votre vie, pourquoi changer !
  4. Vous êtes convaincu que la France est un très mauvais pays pour entreprendre.
  5. Vous n’êtes pas en France et vous ne pouvez pas bénéficier de toutes les aides et infrastructures de ces chanceux de Français.
  6. Vous pensez qu’il est trop tôt pour vous de vous lancer, vous aurez le temps plus tard !
  7. Vous vous rendez compte que l’idée est déjà prise, pour vous, il est trop tard !
  8. Vous pensez que les gens comme vous ne deviennent pas Chef d’entreprise.
  9. Vous connaissez quelqu’un qui a essayé et s’est brûlé les ailes.
  10. Vous avez beaucoup trop d’idées et vous ne savez pas laquelle choisir, une raison pour vous de ne pas entreprendre.
  11. Vous n’avez aucune passion, ni même d’idées au succès garanties.
  12. C’est pour vous trop de travail et d’efforts.
  13. Vous n’avez pas assez de temps dans votre vie actuelle.
  14. Vous préférez toucher l’assurance-chômage et une bonne retraite.
  15. En dehors de vos collègues, vous n’avez pas d’amis.
  16. Dans votre situation actuelle, vous avez la sécurité de l’emploi.
  17. Vous êtes épanouis dans votre vie personnelle avec vos amis et vos loisirs. Votre travail est juste “alimentaire” pour toucher vos chèques et c’est bien comme ça.
  18. Vous pensez devoir investir toutes vos économies et vous risquez de les perdre.
  19. Vous préférez garder votre rêve intact plutôt que d’essayer et de constater que la réalité est tout autre.
  20. Vous êtes incapables de vous mettre au boulot, d’être constant et de vous imposer une discipline. Sans patron ou superviseur vous ne savez pas quoi faire. Ce n’est pas parce que vous ne voulez pas entreprendre mais vous ne parvenez pas à entreprendre dans la durée.
  21. Vous ne voulez pas négliger votre ou vos enfants en bas âges.
  22. Vous n’avez pas les qualifications nécessaires et vous n’avez suivi aucune formation pour devenir entrepreneur.
  23. Vous pensez que personne ne vous prendra au sérieux car vous n’avez pas la bonne couleur de peau.
  24. Vous avez un manque de confiance en soi. Vous doutez à vous mettre en avant, sortir de l’ombre et vous faire connaître. Vous pensez devoir d’abord travailler sur votre appréhension lorsque vous en aurez le temps et vous reprendrez l’idée du projet plus tard.
  25. Vous n’avez pas d’études et vous n’avez pas de diplômes.
  26. Vous êtes entrain de suivre des études et l’obtention de votre diplôme est plus important.
  27. Vous détestez la paperasse.
  28. Vous vivez dans la peur de l’échec en public et vous ne voulez pas être ridiculisé devant vôtre famille et vos proches.
  29. Vous avez une idée qui nécessite de lourds investissements.
  30. Vous ne savez pas où trouver la clientèle qui achètera vos produits/services.
  31. Vous ne voulez pas vous risquer dans cette idée ridicule de lancer votre entreprise car vous avez bossé dur pour avoir votre vie actuelle.
  32. Vous ne vous voyez pas devenir patron et donner des ordres aux autres.
  33. Vous savez déjà que l’état va vous assommer d’impôts et de taxes si vous devenez indépendant. Ce sera même pire si votre entreprise gagne beaucoup d’argent.
  34. Rien ne vous prouve que votre projet vous intéressera encore dans un an.
  35. Vous avez une petite voix dans votre tête qui vous dit d’arrêter de rêver.
  36. Vous pensez que tous ceux qui réussissent sont des privilégiés.
  37. Vous n’avez pas d’argent et vous pensez que l’argent appelle l’argent.
  38. Vous n’avez jamais eu personne qui vous a donné votre chance.
  39. Vous pensez que dès que vous allez parler de votre idée, vous allez vous la faire piquer.
  40. Vous devez faire face à la barrière de la langue. Une bonne raison pour ne pas entreprendre.
  41. Vos proches répondent à votre enthousiasme par le silence et n’ont pas confiance en vous.
  42. Vos proches viennent toujours mettre leur grain de sel et ils ne vous laisseront jamais réfléchir et travailler en silence.
  43. Vous êtes terrorisés de décevoir votre femme alors qu’elle vous encourage et à confiance en vous.
  44. Votre mari a peur que vous soyez moins dépendante de lui et de remarquer que vous gagnez plus que lui.
  45. Vos amis vous renvoient leur incapacité d’oser passer le cap et leurs propres peurs.
  46. Vous vous sentez seul car personne autour de vous n’est au courant.
  47. Vous vous sentez rejeté dès que vous parlez de vos ambitions.
  48. Tous les Youtubeurs, les coachs en développement personnel, les livres pour entrepreneur sont du vent voire de l’arnaque.
  49. Ça se saurait s’il l’on pouvait vraiment “partir de zéro” et réussir en suivant une méthode.
  50. Les pauvres restent pauvres et les inégalités se creusent. Les riches s’enrichissent sur votre dos en vous faisant miroiter de beaux rêves qui ne se réaliseront jamais.
  51. Chercher à gagner plus, c’est mal et l’argent corrompt.
  52. Un projet aussi déraisonnable et égoïste que le votre va à l’encontre des notions comme le sacrifice et le don de soi.
  53. Ce sera vu comme un manque de respect que de quémander auprès d’investisseurs.
  54. Aller démarcher des clients ne va pas vous rapprocher de l’éveil.
  55. Statistiquement, il y a plus d’échecs que de réussites. Même sans savoir d’ou vient une telle statistique, ça parait crédible.
  56. Votre famille a connu de nombreux échecs et le sens du commerce ne coule pas dans vos veines.
  57. Pourquoi vous et pas les autres si tout le monde est dans la même galère que vous et rêvent de pouvoir voyager et de travailler d’où ils veulent.
  58. Le marketing c’est comme du chinois pour vous.
  59. Vous perdrez votre allocation invalidité au moindre revenu d’indépendant. Il faudrait que votre entreprise génère un salaire dès le premier mois et vous prenez le risque d’être à la rue.
  60. Vous pensez que vous serez un gérant laxiste car vous êtes plutôt introvertie.
  61. Mieux vaut jouer la sécurité avec un chômage élevé et un pouvoir d’achat trop faible. Dans un tel contexte économique et politique, il serait inconscient pour vous d’investir dans une entreprise.
  62. Le climat des affaires est trop beau pour durer ! Dans un climat de chômage bas et de pouvoir d’achat élevé, l’économie est dans une bulle qui ne va pas tarder à éclater.
  63. Il ne faudra pas venir pleurer si ça ne marche pas ! Vous ne pourrez pas dire que l’on vous avez prévenu.
  64. Vous n’avez pas les compétences pour faire le poids face aux jeunes requins, aujourd’hui tout ce passe sur internet.
  65. Vous ne brillez dans votre job actuel et vous étiez fainéant à l’école alors qu’est ce qui prouve que vous avez ce qu’il faut pour réussir ?
  66. A votre âge, il est plus important de vous faire un réseau et de bien vous implanter dans le monde du travail. Vous pourrez entreprendre plus tard.
  67. Il est trop tard pour vous d’entreprendre. Vos meilleures années sont derrière vous. Malgré votre ancienneté vous n’avez pas le bon réseau pour lancer une entreprise. Il aurait mieux valu vous lancer quand vous étiez plus jeune.
  68. Le marché n’existe pas, votre idée est trop novatrice.
  69. Votre idée n’est pas assez novatrice, le marché est bouché et il y a trop de concurrents.
  70. Le risque juridique vous parait trop important et vous ne connaissez pas la réglementation en vigueur.
  71. Vous ne savez pas où trouver des fournisseurs de confiance.
  72. C’est bien joli de vouloir créer une entreprise mais de vouloir la gérer au quotidien c’est une sacrée paire de manches.
  73. A être obligé de justifier vos choix et de vous justifier, vous avez du mal à assumer sans vous sentir coupable. Alors vous n’osez pas demander de l’aide ou vous affirmer pour vendre des produits.
  74. Vous avez déjà essayé par le passé et ça n’a pas marché.
  75. Il faudrait embaucher des prestataires et des employés.
  76. Vous allez vous rajouter de la pression et des inquiétudes à vous mettre à votre compte. Vous n’avez clairement pas besoin de ça en ce moment.
  77. Vous allez rouvrir des plaies douloureuses si vous réussissez là où des membres de votre famille ont échoué.
  78. Vous allez être attaqué par les jaloux qui vont inventer des histoires sur vous.
  79. Vous aviez au départ une motivation d’enfer et depuis que vous avez lu cette liste, vous préférez laisser tomber.

Vous avez fait le choix de vous lancer malgré tout, c’est que vous êtes fou !

Félicitation, vous avez décidez courageusement d’ignorer les peurs de beaucoup de personnes 😉

Pour aller plus loin…

Sébastien Night Dans : Profession : entrepreneur libre [En ligne] Format Livre papier et numérique disponible sur : < https://amzn.to/3iVHsOn >

signature Pierre-Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *